Pourriez-vous me dire quelle est la différence entre Europeana et MICHAEL (Multilingual Inventory of Cultural Heritage in Europe). Merci...

Question

Bonjour
Pourriez-vous me dire quelle est la différence entre Europeana et MICHAEL (Multilingual Inventory of Cultural Heritage in Europe).
Merci pour votre réponse

Réponse

Date de la réponse :  19/04/2011

La page de présentation de chacun de ces deux sites permet de les distinguer (aussi bien du point de vue de leur couverture documentaire que de leur organisation institutionnelle).

Pour résumer, il semblerait que MICHAEL, organisme parrainé et relevant d'un projet structuré de développement de l'offre numérique de la CEE, offre un panel beaucoup plus complet des fonds culturels européens qu'Europeana. En revanche, il est un simple répertoire d'établissements.

Europeana est une bibliothèque numérique donnant un accès direct à un grand nombre de documents. En revanche, elle semble beaucoup plus relever d'une libre communauté de versement de sources documentaires, donc d'une structure moins dirigiste et finalisée que celle que se donne MICHAEL, et couvre un panel d'institutions culturelles beaucoup moins important.

1. MICHAEL

Définition du site :
"Notre objectif est de proposer un accès aux collections numériques européennes à travers un service d'information et potentiellement d'autres services, par exemple pour l'éducation, la recherche et le tourisme."

Ce projet est soutenu par la Commission européenne dans le cadre du programme eTen, dédié au déploiement des nouvelles technologies en Europe.

Grâce au service multilingue MICHAEL vous avez la possibilité d'explorer les collections numériques des musées, services d'archives, bibliothèques et autres institutions culturelles de toute l'Europe. Le site comprend:
- Une base de données des ressources numériques des musées, bibliothèques, archives et autres institutions culturelles dans plusieurs pays européens.
- Des articles thématiques et des visites guidées qui portent sur différents aspects du patrimoine culturel européen et les contenus de MICHAEL.
- Des informations sur le projet MICHAEL, la technologie utilisée et les liens vers des documents utiles.

La base de données MICHAEL repose sur les catalogues nationaux des ressources numériques créés par les partenaires du projet. Chaque catalogue national comprend des descriptions de collections numériques et de sites Internet, cédéroms et autres services et produits qui ont été créés par les musées, bibliothèques et archives. Les descriptions sont écrites spécialement pour MICHAEL par des personnes qui travaillent elles-mêmes dans ou pour le compte d'institutions culturelles. Les informations sont moissonnées directement des catalogues nationaux pour intégrer le portail européen MICHAEL.

Pays et langue : "Il est prévu d'inclure dans le service européen MICHAEL les catalogues nationaux de la Bulgarie, la République tchèque, l'Estonie, la Finlande, la France, l'Allemagne, la Grèce, la Hongrie, Malte, l'Italie, la Lettonie, des Pays-Bas, de la Pologne , la Slovaquie, l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni. Au départ, le portail était disponible dans trois langues (anglais, français et italien) mais de nouvelles langues sont ajoutées à mesure que chaque catalogue national rejoint le service. Les utilisateurs ont la possibilité d'accéder à des outils de traduction automatique afin de leur permettre de traduire les informations des notices dans la langue de leur choix."

Source :
MICHAEL : Explore the European digital cultural heritage . Disponible sur : http://www.michael-culture.org/fr/home (consulté le 19 avril 2011)

2. EUROPEANA

Définition du site:
"Europeana permet d'explorer les ressources numériques des musées, des bibliothèques, des archives et des collections audiovisuelles européennes. Europeana favorise la découverte et la création de réseaux au sein d'un espace multilingue, dans lequel les utilisateurs peuvent participer, partager et s'inspirer de la riche diversité du patrimoine culturel et scientifique européen."

Parmi les 15 millions d'objets numériques disponibles sur Europeana figurent notamment des :
- Images - tableaux, estampes, cartes, photographies et dessins appartenant aux musées
- Textes - livres, journaux, lettres, carnets intimes et papiers d’archives
- Sons - musique et collections sonores de phonogrammes, bandes, disques et émissions de radio
- Vidéos - films, actualités et émissions de télévision

Parmi les 1500 institutions qui ont contribué à Europeana, des institutions célèbres comme la British Library à Londres, le Rijksmuseum à Amsterdam, et le Louvre à Paris sont aux côtés d'organismes plus petits provenant de l'Europe entière. Leurs collections vous permettent d'explorer l'histoire de l'Europe, de l'Antiquité à nos jours.
Certains des contributeurs sont des agrégateurs, Culture.fr en est le plus important, fournissant le contenu de plus de 480 organisations en France, incluant le Louvre et le Musée d'Orsay.

Source :
Europeana - Homepage. Disponible sur : http://www.europeana.eu/portal/index.html (consulté le 19 avril 2011)

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Monde de l'information : Economie de l'information, Monde de l'information : Science de l'information, Monde de l'information : Médias