Rotation des personnels en bibliothèque publique

Question

Bonjour,
Je suis responsable d'un réseau de bibliothèques. Actuellement, les agents travaillant dans ce réseau sont affectés à l'un des équipements. En raison de contraintes budgétaires et RH, je souhaite mettre en place un système de rotation de personnels entre les structures. Avant de me lancer dans cette "aventure", j'aimerais avoir des retours d'expérience et connaître l'impact d'un tel système sur la qualité du service et le bien-être des agents.
J'aimerais savoir si un étudiant de l'enssib a déjà travaillé sur ce sujet ou si vous pouviez me proposer une bibliographie ?
Bien cordialement,

Réponse

Date de la réponse :  11/09/2015

Responsable d'un réseau de bibliothèques vous souhaitez mettre en place un système de rotation des personnels entre les structures.
Vous cherchez des retours d'expérience sur l'impact d'un tel système (qualité du service et bien-être des agents).

Nos recherches ne nous ont pas permis d'identifier de documents portant précisément sur la rotation des personnels entre différentes structures d'un réseau de bibliothèques.

Vous trouverez toutefois des éléments de réflexions dans ce manuel récent :
Conduire le changement en bibliothèque. Sous la direction de Christophe Pérales. Presses de l'enssib, 2015. Présentation
Dans ce manuel, l'article de Christophe Pérales, "Changer l'organigramme pour changer l'organisation : un levier qui en appelle d’autres" évoque la réorganisation d'un réseau de bibliothèques universitaires structuré initialement en sections disciplinaires, vers une organisation en pôles fonctionnels.
Extraits :

« les résistances à vaincre se trouvaient clairement du côté de l'encadrement supérieur, particulièrement des chefs de section (...) s'il semblait relativement aisé de créer un seul pôle des collections ou du système d'information documentaire pour l'ensemble du service, il paraissait délicat de réunir dans une seule structure tous les personnels en charge de l'organisation et de la coordination des services aux publics. C'était une fausse question : à tout considérer, les autres pôles aussi avaient à prendre en charge, pour leur périmètre, tous les sites, à tenir compte de la dispersion physique des agents, et à assurer la cohésion souple de l’ensemble. (…) en constituant des pôles fonctionnels dotés d’une certaine taille critique, si l’on favorise une certaine spécialisation des agents, on brise également certains isolements : dans une section, il n’y a généralement qu’un agent en charge de l’organisation des plannings de service public, fonction ô combien sensible et délicate, lorsqu’on confie cette à un pôle unique cette responsabilité, on regroupe au moins fonctionnellement sinon géographiquement les agents en charge de cette mission, on rend cette dernière plus visible, on reconnaît mieux le travail des personnes impliquées, on se met en position de permettre des échanges entre collègues confrontés au même problème, de favoriser l’homogénéisation des pratiques, de professionnaliser la gestion. En outre, on réalise parfois des gains non négligeables en termes de ressources humaines, par la suppression de redondances inutiles entre secteurs : c’est autant de gagné à réinvestir dans de nouveaux projets (…) Pour autant, il ne faudrait pas déduire des lignes qui précèdent qu’il suffit de changer un organigramme pour changer une organisation du travail (…) De 2008 à 2011, les personnels du SCD de l’UVSQ ont été accompagnés, et fortement, afin d’acquérir de nouveaux modes de fonctionnement. L’accent a été mis, par petites et plus grandes touches, sur la prise d’initiative, l’autonomie, et la notion, bien comprise, de prise de responsabilité, afin de donner chair à la nouvelle organisation de travail. »

Pour identifier d'autres ressources, vous pouvez consulter une réponse récente de notre service sur l'animation d'un réseau de bibliothèques.

Enfin, nous vous rappelons que vous pouvez recueillir des retours d'expérience sur le forum Agorabib, dans la rubrique management.