Transition bibliographique

Question

Bonjour,
je n'arrive pas à comprendre la portée de la transition bibliographique, son fonctionnement et son but. Pouvez-vous m'apporter une réponse claire à ce sujet ?
Merci et bonne journée

Réponse

Date de la réponse :  10/05/2019

Dans le cadre de notre partenariat, le service Eurêkoi nous a transmis votre question.
 

Vous aimeriez comprendre la portée de la transition bibliographique, son fonctionnement et son but.

 

La transition bibliographique est un mouvement naturel qui vise à adapter les catalogues aux évolutions des standards, des besoins des usagers finaux et des technologies.

En France, trois groupes de travail nationaux, pilotés par les agences bibliographiques que sont l'Abes et la BnF, collaborent depuis 2015.

Le but est qu'en 2022, les normes de catalogage en cours (Afnor) disparaissent au profit des règles RDA-FR actuellement en cours de définition. Ces nouvelles règles s'appuieront sur deux modèles : le Web sémantique et le FRBR, plus spécifiquement à travers le modèle IFLA LRM. Cette nouvelle modélisation propose une description enrichie des données et des métadonnées des catalogues (langage RDF). Les catalogues nationaux ont entamé leur "FRBRisation" progressive, en jouant à la fois sur des modifications du format de données bibliographiques et sur l'ajustement des référentiels comme RAMEAU par exemple.

 

Une fois déployée, la transition bibliographique devrait permettre d' :

  • approfondir les possibilités de recherche et de lien entre les ressources au sein des catalogues
  • améliorer l'expérience usager
  • utiliser et de produire des données et des métadonnées interopérables

Mais cette transition bibliographique nécessite que :

  • les catalogueurs soient formés aux nouvelles règles RDA-FR et à de nouvelles opérations comme la production de métadonnées et l'utilisation de référentiels d'autorités
  • les systèmes informatiques de gestion des bibliothèques adaptent leurs structures de bases de données pour les rendre compatibles avec les modèles FRBR et Web sémantique et  interopérables.

 

Pour aller plus loin