Travailler comme recherchiste-documentaliste

Question

Madame, Monsieur,

Je m'adresse à votre école car je souhaite travailler prochainement comme recherchiste-documentaliste. Actuellement, je suis sous-officier de l'armée de l'air, âgé de 51 ans, en phase de reconversion. J'ai achevé en septembre 2016 un Master en histoire contemporaine (spécialité recherche) à l'université du Maine (Le Mans, 72). En juillet 2002, j'ai obtenu une Maîtrise en langue anglaise (mémoire en civilisation américaine à l'université de Paris III Sorbonne nouvelle).
Je souhaiterais bénéficier d'une formation qualifiante à distance ou en présentiel dans le domaine des outils et méthodes de recherche de l'information. Pourriez-vous me donner des pistes dans ce domaine ?
Mon but est de devenir recherchiste-documentaliste indépendant et de proposer mes services pour la recherche en bibliothèques françaises de référence (livres, revues et bases de données de presse) à des étudiants ou des particuliers ne pouvant se déplacer, voire des organismes publics qui sous-traiteraient ces travaux (si cela existe). Certaines bibliothèques américaines et canadiennes disposent de listes de personnes offrant ce genre de services, quelquefois avec leur spécialité. Mon projet nécessite de me faire connaître par le biais d'un dépôt d'offre de services. Pourriez-vous m'indiquer s'il existe éventuellement des groupements de recherchistes-documentalistes, des sites Internet d'offres de missions, et comment procéder au mieux pour cette étape ?

En vous remerciant de votre aide
 

Réponse

Date de la réponse :  15/11/2016

Actuellement en phase de reconversion, vous souhaitez proposer vos services en tant que recherchiste-documentaliste indépendant. Vous précisez vos compétences en histoire et votre maîtrise de la langue anglaise.

Vous êtes actuellement à la recherche d'une formation qualifiante à distance ou en présentiel dans le domaine des outils et méthodes de recherche de l'information.
Considérons d'abord les formations proposées par des organismes français.
L'organisme de formation le plus adapté à votre besoin sera sans doute l'ADBS (L'Association des professionnels de l'information et de la documentation).
Vous pouvez peut-être également trouver des formations nourrissant votre projet professionnel dans les Urfist (Unités Régionales de Formation à l'Information Scientifique et Technique) ou les CRFCB (Centres régionaux de formation aux carrières des bibliothèques).
Une recherche sur BibDoc - le portail de la formation continue des métiers des bibliothèques et de la documentation vous permettra de découvrir cette offre.
Vous pouvez aussi regarder du côté de l'offre de formations certifiantes du CNAM-INTD (Institut National des Techniques de la Documentation).

Une recherche de MOOCs (cours en ligne ouverts à tous) sur la plateforme FUN peut aussi être fructueuse, avec par exemple les mots clés : documentaliste, veille ou investigation. La requête "recherchiste" (terme canadien) risque de ne pas aboutir.

Il existe également des documentaliste recherchistes dans le domaine de l'audiovisuel ; si cette spécialité vous intéresse, vous pouvez consulter cet article sur le site de l'INA :
Passeurs d’images et de sons : recherchistes et documentalistes audiovisuels. Par Valérie Massignon, Directrice d’XY Zèbre, recherchiste. INA expert, 2014

Pour des formations proposées par des organismes non français, vous pouvez prospecter du côté de la Haute école de gestion de Genève ou des cours en ligne canadiens comme Cinécours Canada.

Vous souhaitez également savoir s'il existe en France des groupements de recherchistes-documentalistes, des sites Internet d'offres de missions, et comment procéder au mieux pour cette étape.
Nous ne sommes pas en relation avec ce type de groupements et ne connaissons pas particulièrement de sites Internet offrant ce type de missions.
Le portail emplois, missions et stages des documentalistes pourrait être une première piste.
Autrement, un profil LinkedIn vous sera sans doute utile comme vous pouvez le voir ici.