Diffusion et réception du manga en France - L'exemple de Goldorak, de 1978 à nos jours - Notice bibliographique | enssib

Diffusion et réception du manga en France - L'exemple de Goldorak, de 1978 à nos jours

  • Auteur : Epalle, Céline
  • Description : Lorsque la série Goldorak est diffusée pour la première fois sur les  écrans de télévision français en 1978 , l'équipe de Récré A2 est loin d'imaginer que la série aura un tel succès.Il s'agit en effet de la première série japonaise connue et reconnue entant que telle par le public français. Son mode de diffusion repose sur une adaptation unique et est basée sur le multi­support. Dans les années 1980, elle connaît une réception mitigée : énorme succès auprès des enfants mais critiques importantes des parents et éducateurs. Cette perception évoluera avec les années vers la nostalgie et une légitimation. La figure de Goldorak est aujourd'hui incontournable pour aborder la réception et la perception du manga et des dessins animés japonais en France.
  • Collection : Mémoires Master "Culture de l'écrit et de l'image"
  • Thèmes : Sociologie des publics , Documents écrits , Documents audiovisuels
  • Licence de diffusion : Tous droits réservés
  • Format : Fichier Adobe PDF
  • Étendue : 171 p.
  • Étendue : 6 024 Ko
  • Date de publication : juin 2017
  • Langue : Français  Drapeau symbolisant la langue "Français"
  • Éditeur ou organisme : Enssib
  • Sujet(s) : bande dessinée , dessin animé , DVD , émission ; télévision , France , Goldorak , Japon ; manga , jeunesse
  • Type de ressource : Texte