L’arbre, la décentralisation des bibliothèques et le concours particulier - Notice bibliographique | enssib

L’arbre, la décentralisation des bibliothèques et le concours particulier

  • Auteurs : Ermakoff, ThierryRouyer-Gayette, François
  • Résumé en allemand : Als Jean Gattégno, ehemaliger Direktor der Direction du Livre et de la Lecture, im November 1981 erklärte, dass „die Dezentralisierung etwas ist, was wir noch nicht beherrschen“, sprach er das richtige Wort zur richtigen Zeit. Dreißig Jahre später haben sich die Beziehungen zwischen den regionalen Bibliotheken und dem Zentralstaat, vertreten durch die Direktion und den Bereich Buch und Bibliothekswesen, gelockert, sich aber noch lange nicht aufgelöst. Die Sondersubvention – Symbol, Symptom dieser Fortdauer, die allen Stürmen standgehalten hat.
  • Résumé en anglais : When Jean Gattégno, formerly Director of Books and Reading at the French Ministry of Culture, declared in November 1981 that “we haven’t got the hang of decentralisation yet”, never a truer word was spoken. Thirty years on, and the links between regional libraries and central government, represented by the Directorate (later the Service) for Books and Reading, have grown looser, but still remain. Dedicated state funding, which has survived all the upheavals of the past thirty years, is both symbolic and symptomatic of these links.
  • Résumé en espagnol : Cuando Jean Gattégno, antiguo director del libro y de la lectura, declaraba, en noviembre 1981, que “la descentralización es algo que nosotros no dominamos todavía”, hablaba de oro. Treinta años después, los lazos entre las bibliotecas territoriales y el Estado central, representado por la dirección y después por el servicio del libro y de la lectura, se han distendido, pero, sin embargo, no han desaparecido, síntoma de esta permanencia, el concurso particular, que ha sobrevivido a todas las tempestades.
  • Résumé : Lorsque Jean Gattégno, ancien directeur du livre et de la lecture, déclarait, en novembre 1981, que « la décentralisation c’est quelque chose que nous ne maîtrisons pas encore », il parlait d’or. Trente ans après, les liens entre les bibliothèques territoriales et l’État central, représenté par la direction puis par le service du livre et de la lecture, se sont distendus, mais, pour autant, ils n’ont pas disparu. Symbole, symptôme de cette permanence, le concours particulier, qui a survécu à toutes les tempêtes.
  • Paru dans le numéro : n°2 : Politique(s) et bibliothèques
  • Licence de diffusion : Tous droits réservés
  • Format : Fichier XML
  • Étendue : 27144
  • Date de publication : 2011
  • Langue : fr
  • Type de ressource : Text
Ce document est également disponible dans le format suivant :