Index des revues

 
  • Index des revues

    Editorial

    Par Claudine Belayche, Présidente AB.F

    Cette 166e livraison du Bulletin pourra paraître très professionnelle. Il y est, encore une fois, question de techniques bibliothéconomiques, de notre métier, dans ce qui touche au plus près des collections (d'imprimés surtout) et de leur gestion.

    Pourquoi commencer par leur déménagement ? Peut-être parce que, cette année, les problèmes de place, d'espaces de stockage, sont à l'ordre du jour dans nombre d'établissements, montrant bien que les bibliothèques sont probablement à un tournant de leur développement, et que tous les collègues sont confrontés à des problèmes de stockage en magasin, de restructuration des fonds ou de présentation au public. N'est-ce pas contradictoire, ou étonnant, alors qu'en même temps on ne parle plus que de documents virtuels ?

    Tout aussi étonnant que la constatation, une fois de plus, de la difficulté à écrire sur la constitution des collections, sujet qui semble faire un peu peur, peut-être parce qu'il suppose des prises de position de principe, irais-je jusqu'à écrire « idéologiques », des choix parfois radicaux, que l'époque ne porte plus à afficher ?...

    Nous souhaitions obtenir du Directeur du livre et de la lecture l'autorisation de publier la synthèse des enquêtes diligentées par l'Observatoire de l'économie du livre, sur les comportements d'achat et d'emprunt des Français de plus de quinze ans. Cette synthèse, présentée au comité de pilotage des enquêtes, est passionnante par ce qu'elle révèle du comportement de nos usagers, par ce qu'elle confirme de ce que nous savions de façon parfois empirique. Eh bien, nous avons obtenu cette autorisation au dernier moment... et cette synthèse ouvre ce numéro ! Nous en remercions la Direction du livre et de la lecture et l'Observatoire de l'économie du livre.

    Enfin, il n'est pas trop tard à l'heure où j'écris, pour souhaiter une bonne année à tous nos adhérents et abonnés, en espérant qu'ils trouveront dans ce numéro et les suivants aliment à leurs réflexions ou leurs attentes.