Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓

    Bruxelles 1977

    50e anniversaire de la F.I.A.B.

    Par Marcelle Beaudiquez

    Le congrès de l'I.F.L.A. s'est tenu du 1er au 10 septembre 1977, à Bruxelles, réunissant plus de 1 600 participants. L'I.F.L.A. fêtait cette année son 50e anniversaire et à cette occasion, le secrétariat de la Fédération et les organisateurs belges avaient choisi de réunir des « personnalités du monde des lettres, des sciences et des arts » pour animer des tables rondes sur le thème du congrès : « Des bibliothèques pour tout le monde : le monde de l'information, de la culture et de l'éducation ». Donc cette année, un congrès bi-face : manifestations culturelles et séances de travail.

    L'ouverture du congrès, en présence du Premier Ministre belge M. Tindemans, s'honorait de la participation de M. Nicolaiev, cosmonaute soviétique, de M. Boorstin, directeur de la Library of Congress, de M. Parkinson, économiste et écrivain anglais, auteur de la Loi de Parkinson et du Principe de Peter, de M. M'Bow, directeur général de l'Unesco... Mais cette séance a eu lieu dans une salle dépourvue d'équipements de traduction simultanée...

    Cinq tables rondes (Les bibliothécaires rencontrent leurs usagers) ont été consacrées à différents domaines de la connaissance : le monde du livre, gouvernement, lois et politique, éducation, commerce et industrie, science et technique, plaisir de lire et lecture de loisir. Elles ont donné lieu à des interventions intéressantes de quelques brillants orateurs: Lord C.P. Snow, écrivain (Le futur du mot imprimé), M. Vaidanou, remplaçant M. M'Bow (La réforme de l'éducation, la formation continue et les bibliothèques), M. Triffin, professeur à l'université de Yale (Les systèmes monétaires internationaux), Mme Gvishiani, remplaçant M. Menner (Les bibliothèques et les progrès scientifiques et techniques) et M. Escarpit (Le plaisir du texte). Malheureusement, certaines de ces séances manquaient de préparation et on a plus souvent entendu des monologues que des discussions.

    La séance de clôture, présidée par M. Lethève, a permis d'entendre un exposé de Roger Caillois sur le monde du livre et son avenir, avant que le président Kierkegaard ne décerne les médailles et les diplômes I.F.L.A. (pour les Français : M. Lethève, ex-viceprésident et Mme Duprat, ex-conservateur en chef de la Bibliothèque du Muséum).

    Ce 44e congrès suivait celui de Lausanne, au cours duquel furent adoptés les nouveaux statuts (cf. Bulletin n° 94). Il fallait donc tout d'abord procéder à l'élection du Bureau exécutif et à celle des présidents et secrétaires des Sections et Divisions professionnelles. M. Lethève, vice-président arrivant à la fin de son mandat et non rééligible, a été remplacé par M. Clavel, organisateur du cong'ès de Lausanne, qui assurera après lui, nous l'espérons, la « défense de la francophonie ». Les Français sont présents dans les comités permanents des sections: Mlle Bossuat (Bibliothèques nationales), M. Gueiss (Bibliothèques universitaires), M. Baudin (Bibliothèques publiques), Mme Peillon (Bibliothèques d'hôpitaux), Mlle Patte (Bibliothèques pour enfant), M. Albaric (Bibliothèques spécialisées), Mlle Beaudiquez (Bibliographie), Mlle Pelletier (Catalogage), M. Lethève (Échanges internationaux), M. Nortier (Prêt), Mme Honoré (Publications officielles), Mme Veyrin- Forrer (Livres rares), Mme Dureau (Conservation), M. Bleton (Construction), M. Chauveinc (Automatisation), M. Merland et Mme Lemaître (Écoles de bibliothécaires), Mlle Pouillias (Théorie et recherche). De plus, Mme Viaux est présidente de la sous-section des bibliothèques d'art, M. Chauveinc, secrétaire de la section d'automatisation et Mlle Beaudiquez membre du Bureau de coordination de la Division du Contrôle Bibliographique.

    Les différentes sections ont tenu une ou plusieurs réunions professionnelles pendant le congrès. Notons que les sections de catalogage, des publications officielles, des publications en série et de bibliographie ont orienté leurs travaux vers la préparation de la Conférence de l'Unesco et de l'I.F.L.A. sur les bibliographies nationales (Paris, les 12, 13 et 14 septembre).

    Comme chaque année, hélas, les communications françaises ont été peu nombreuses (on comptait toutefois plus de 50 participants français) :

    • - Bayle - Le système des empreintes : bilan et propositions.
    • - Beaudiquez (et Line) - Définition et contenu des bibliographies nationales : propositions pour un programme d'action.
    • - Bouffez et Grousseau - Le contrôle bibliographique des publications en série : I.S.D.S. et I.S.B.D.(S).
    • - Chauveinc - Le réseau français CANAC/CAPAR.
    • - Garreta - Les catalogues collectifs de livres anciens XVI°-XVIIIe s.
    • - Reboul - Le rôle et la formation du bibliothécaire universitaire.
    • - Rosembaum - The I.S.D.S. International Register of Serial Publications.
    • - Viaux - Le rôle international des bibliothèques spécialisées.

    Les congressistes, après des « journées-marathon » entre les divers lieux de réunion ont pu se détendre en assistant à un spectacle des Ballets Béjart et s'amuser, malgré la pluie, dans une kermesse breughelienne.

    Notons encore, pour terminer que la Bibliothèque Universitaire de Lausanne offre une bourse de 15 000 F.S. pour permettre à un bibliothécaire francophone de moins de 30 ans de travailler pendant 10 mois à Lausanne.

    Le congrès de 1978 aura lieu à Tatry-Strbské Pleso en Tchécoslovaquie du 28 août au 3 septembre. Le nombre des participants sera, comme en 1976 à Lausanne, limité à 500 personnes. Le thème : L'accès universel aux documents (U.A.P. : Universal Availability of Publications), prolongement naturel du Contrôle Bibliographique Universel.