Conférence
Conférence de Neil Harris : "Jacopo Corbinelli et l'édition de La Bellamano de Gisuto de'Conti"

Organisateur : Enssib

Date et horaire : 26/11/2021 18:00 - 19:00

Adresse : Enssib | 17-21 bd du 11 novembre 1918 | 69100 Villeurbanne

 
Entrée gratuite sur inscription.
En application des dispositions gouvernementales, la présentation d’un passe sanitaire sera demandée aux participants et le port du masque sera obligatoire.

Inscription en ligne Retour à l'agenda
Neil Harris
Présentation de l’évènement

Neil Harris, professeur à l'université d'Udine (Italie) et chercheur-invité de l'Enssib du 22 au 26 novembre, propose une conférence intitulée "Jacopo Corbinelli et l'édition de La Bellamano de Gisuto de'Conti (Paris 1589, 1590, 1595). Un mystère bibliographique".
 

La figure de Jacopo Corbinelli (1535- c.1590), exilé florentin à la cour de France, enseignant d’italien du roi Henri III et éditeur de quelques publications importantes pour l’histoire de la littérature italienne, est depuis quelque année l'objet d’une attention critique majeure.
Après un résumé de sa carrière et de ce qu’on connaît de sa biographie parisienne,
Neil Harris décrira l’édition (in 12°) du chansonnier du XVe siècle, la Bellamano de Giusto de’ Conti, qui se présente comme un cas bibliologique fascinant. Déjà vers la fin du XVIIIe siècle, un abbé de Parme amateur de bibliographie, Michele Colombo, a démontré comment les trois versions différentes, avec les dates 1589, 1590, et 1595, appartenaient en vérité toutes à une seule édition. Colombo connaissait et a décrit la copie de propriété de Corbinelli (aujourd’hui à la Biblioteca Trivulziana de Milan), qui contient deux versions différentes – dont un cancellandum et un cancellans – des feuillets 3-10 du fascicule G, avec une anthologie de poèmes médiévales toscanes.
En 2001 la même copie a été objet d’une étude approfondie de Marisa Gazzotti, qui a fourni une transcription des annotations de Corbinelli. Soit Colombo soit Gazzotti ont conclu que – avec le but d’enlever le nom de Henri III de la page du titre et pour introduire le texte complet d’un poème obscène – l’émission originale du 1589 a été modifiée pour faire les émissions de 1590 et de 1595.
L’analyse bibliographique de l’édition comme ensemble offre ainsi une interprétation alternative.

 

 

Neil Harris est professeur d'archivistique, de bibliographie et de bibliothéconomie à l'Université d'Udine (Italie) depuis 2002. Il est directeur du Département "History and Preservation of the Cultural Héritage".
 

Après des premiers travaux sur Milton et la tradition chevaleresque italienne, Neil Harris est surtout connu pour ses travaux dans le domaine des imprimés de la période Renaissance, en particulier pour la Bibliografia dell’«Orlando Innamorato» (1988-91), pour ses travaux sur Aldus Manutius, spécifiquement sur le Hypnerotomachia Poliphili (1499), et pour la mise en oeuvre de méthodes de bibliographie analytique appmiquées aux incunables. Il a suivi de nombreux projets de catalogage dans des bibliothèque italiennes et a écrit plusieurs introductions de catalogue d'incunables et de livres du XVIe siècle, dont celui de la bibliothèque Laurentienne à Florence  (2002, 20019), de bibliothèque Capuchin à Montughi (2003) et de la bibliothèque de San Gimignano (2007). Il collabore aussi régulièrement avec l'Institut d'Histoire du livre de Lyon qui publie sur son site web Analytical Bibliography: the Alternative Prospectus and Paper and Watermarks as Bibliographical Evidence. Avec Cristina Dondi (University of Oxford), il travaille sur une édition du  Zornale du libraire Vénitien Francesco de Madiis.