Hélène Laug

Hélène Laug est consultante archiviste chez Everial à Lyon et diplômée du Master 2 Archives numériques (promotion 2016/2017).

Rencontre avec Hélène Laug (master ARN), consultante archiviste chez Everial à Lyon

1/ Quel est votre métier actuel ? Quels autres postes avez-vous occupés depuis la fin de vos études ?
Je suis consultante dans une entreprise privée de près de 370 collaborateurs. Je conseille nos clients (à la fois du secteur public, comme des mairies et des hôpitaux, et du secteur privé dans la grande distribution, l’industrie…) dans leur gestion archivistique, tant papier que numérique. Une mission type : un audit terrain avec notamment des entretiens avec les métiers, puis une phase cabinet avec la rédaction du rapport et des préconisations pour optimiser la gestion documentaire. Je peux également être amenée à rédiger différents outils (procédure d’archivage, référentiel de conservation des documents, plan d’actions). Les durées des missions sont très variables, de quelques jours à plusieurs semaines, en continu ou non. Pour cela, je travaille parfois en binôme, parfois seule, mais un collègue sera toujours présent si j’ai besoin d’être conseillée. Enfin, c’est le premier poste que j’occupe depuis la fin de mes études.
 

2/ En quoi le Master 2 ARN de l’Enssib vous a-t-il été utile ?
La spécificité numérique m’a vraiment été bénéfique. En effet, j’avais déjà un M2 en archivistique, mais tourné essentiellement vers le papier et le secteur public. J’ai passé plusieurs entretiens d’embauches infructueux pendant presque une année ; la question qui revenait le plus souvent était de savoir si j’avais une expérience dans l’archivage numérique. Je me suis alors mise en quête d’une formation qui me permettrait d’acquérir les compétences supplémentaires demandées, et après avoir réalisé le M2 ARN de l’Enssib ainsi que le stage, j’ai été embauchée en CDI dès le mois d’août. La double casquette papier/numérique a, sans aucun doute, fait la différence.
 

3/ Pourquoi aviez-vous choisi l’Enssib ?
Le hasard a bien fait les choses : cherchant donc une formation en archivage numérique et habitant sur Lyon, le master ARN de l’Enssib était tout indiqué.
 

4 / Vos projets professionnels pour les mois à venir ?
Jusqu’à l’année dernière, mes missions étaient essentiellement tournées vers l’archivage papier. Elles sont désormais en pleine mutation et de plus en plus axées sur le numérique : numérisation de documents, étude pour implanter une GED (gestion électronique des documents) chez des clients, KYC (« know your customer », soit la connaissance du client), etc. Concernant les dossiers à venir, ils concernent le domaine de l’industrie, de l’assurance et de la prévoyance, du public. Au final, les projets en cours et à venir sont passionnants. Être prestataire permet de toucher à plein de domaines professionnels différents et de travailler sur des sujets très divers.

 
Propos recueillis par Véronique Branchut-Gendron, le 25/02/2020