Exposition
En souvenir d’un ami futur : exposition de Yveline Loiseur

Organisateur : Enssib

Date et horaire : 16/01/2020 18:00

Adresse : Enssib | 17-21 bd du 11 novembre 1918 | 69100 Villeurbanne

 Exposition du  16 janvier au 13 mars 2020 | Vernissage le 16 janvier 18h
Télécharger le carton d'invitation

 
À l'occasion de la 4e Nuit de la Lecture organisée par le ministère de la Culture, l'Enssib propose le jeudi 16 janvier de 18h à 21h une lecture chantée du Livre de Sable et autres textes de Jorge Luis Borges.

Retour à l'agenda
Yveline Loiseur
Présentation de l’évènement

Les œuvres de Yveline Loiseur sont des hommages aux distorsions poétiques et temporelles de Jorge Luis Borges. Installés sur les rivages des songes de l’enfance et des réminiscences, la série La Vie courante et le livre d’artiste Le Livre de sable, réactivent la fonction épiphanique des images et ravivent le pouvoir magique des fantômes de la photographie.

« Nous sommes au croisement des contes de fées et des remous psychanalytiques. Dans les eaux troubles de la vie courante. L'enfance se donne ainsi comme un laboratoire et l'excentricité est le produit de déplacements mesurés, où les usages communs réservés aux objets, aux vêtements ou à tout autre élément contiennent une part d'irrationnel. L'enfance ne connaît pas l'absurde. L'excentricité de ces scènes est de celle que les surréalistes ont développé dans leurs images, où l'on feint l'indifférence devant la plus manifeste intrigue. »

Source: Michel Poivert, extrait de “Le Happening et la berceuse”, in Yveline Loiseur, La Vie courante, Paris, Trans Photographic Press, 2011.

 

Diplômée de l'École Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (DEA en esthétique et sciences de l’art), Yveline Loiseur développe un travail photographique incluant également l’installation, le papier peint et le livre d’artiste.
Nouant les formes ordinaires de la vie courante dans un dialogue avec la littérature, mêlant photographie documentaire et mise en scène, elle explore les notions de temps, de passage et de mémoire, absence et disparition, dessinant une géographie sinueuse entre histoire collective, expérience individuelle et souvenir d’enfance.
Elle s’intéresse particulièrement à la représentation de la figure humaine au sein d’espaces de vie collective : espace public urbain, hôpital, logement social, école, famille.

Son travail a été exposé en France (Musée d’art contemporain de Lyon et Marseille, CPIF Pontault Combault, Bleu du Ciel à Lyon) et à l’étranger (Mois de la photo à Montréal, Mois européen de la photographie au Luxembourg et à Bratislava, Institut français de Dresde), est présent dans de nombreuses collections publiques (Frac, artothèques) et privées et est l’objet de publications (La Vie courante en 2011, avec un texte de Michel Poivert).
Elle bénéficie régulièrement de résidences portées notamment par l’Institut Français (Lauréate du programme Hors les Murs à Trieste, Italie, en 2011) ou de commandes publiques (1% artistique pour le Lycée Lumière à Lyon en 2015).
Elle mène actuellement à Marseille une recherche photographique autour des pratiques de l’habiter dans le cadre d’une résidence d’artiste portée par le Centre Photographique – Marseille et 13 Habitat.