Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓
    Par M.-Th. Laureilhe
    Jean Huguet
    Georges Belle

    La Bibliothèque idéale de poche

    Paris, Ed. universitaires, 1966. - 18 cm, 359 p., couv. Ill,

    Le « Livre de poche » a révolutionné les conditions de diffusion du livre. Vendus à des prix accessibles à tous, ces petits volumes, présentés sous une couverture attrayante, sont distribués à la manière des « Libre-services ». Le passant est tenté, il feuillette et, presque toujours, il achète. Beaucoup de jeunes sont attirés à la lecture par ces collections qui ne rééditent que des ouvrages au succès éprouvé et des classiques qui se vendent sous cette forme, alors qu'ils ne trouveraient pas acheteur dans une collection scolaire. Convertis ainsi à la lecture, les habitués de ces livres peuvent alors être attirés vers d'autres ouvrages qu'ils trouveront en bibliothèque ; il arrive aussi qu'ils nous demandent les livres de ces collections.

    MM. Huguet et Belle, militants des «Jeunesses littéraires de France», ont, entrepris de guider le lecteur à travers cet amoncellement, car, devant le succès de la formule, tous les grands éditeurs ont lancé des collections de ce type. Leur guide de lecture rendra donc service aux éducateurs et aux bibliothécaires. Ils se sont servi des fiches de littérature contemporaine éditées par les J.L.F. et adoptées par de nombreux organismes culturels : Maisons des jeunes et de la culture, Bibliothèques pour tous, Maisons familiales, bibliothèques scolaires ou d'entreprises, etc. Ils se sont limités aux ouvrages de fiction : romans, contes, théâtre, et à ceux écrits par des écrivains nés après 1840. Cela élimine donc des auteurs comme Zola, Daudet, les Bronte, Melville, Tolstoï. De même a été exclue la série « classique » de la collection du « Livre de poche », comme n'ayant pas besoin d'être signalée.

    Il y a une notice par auteur, et pour chacun, leurs principales oeuvres suivies d'un commentaire global allant de quelques lignes à deux pages au maximum. Une classification par étoiles, trois, deux, une ou pas du tout, signale les auteurs à la façon des hôtels agréés par le Haut commissariat au tourisme et dans le même ordre. D'autre part, les titres sont signalés selon leur importance en capitales grasses, italiques ou maigres. Enfin les lecteurs sont eux-mêmes répartis en adolescents, adolescents formés, adolescents cultivés, et adultes, désignés par des sigles. Le système est pratique, un peu « Guide Michelin » peut-être, mais le commentaire est toujours pertinent. Certains choix surprendront : Proust est pourvu de trois étoiles, Gide de deux seulement ; les auteurs expliquent que les groupes de J.L.F. réclament souvent conférences et « carrefours » sur Proust et rarement sur Gide, d'après eux moins demandé. Nous leur laissons la responsabilité de cette affirmation et rappelons qu'il y a d'autres cercles de lecture que les J.L.F., mais presque toujours notre expérience du «Comité de lecture» de l'A.B.F. et des mouvements de jeunes nous a amené à ratifier en tous points la classification du livre.

    Toutes les collections de « Livres de poche » ne figurent pas dans l'ouvrage. Il y a évidemment celle qui a donné son nom à cette présentation, J'ai lu, 10 x 18, Voici, Livres de vie, Petite bibliothèque Payot, Editeurs français réunis (qui ne sont pas tellement « de poche »), Poche-Club, Garnier-Flamma-tion. C'est dire l'éclectisme du choix. Ajoutons que l'ouvrage comporte un index des titres extrêmement précieux dans ce cas.

    C'est donc un guide très pratique que nous signalons à nos collègues. Il existe déjà de nombreux guides de lecture, celui-ci a l'avantage d'être récent, à jour, basé sur l'expérience et au courant de l'actualité en matière d'édition.