Alignement des étagères

Question

Bonjour,
Je souhaiterais savoir s'il existe une norme, une règle, une étude ou que sais-je, justifiant que les étagères en bibliothèque soient toutes alignées à la même hauteur, de manière à avoir des rayonnages rectilignes ?
Tout ce que j'ai pu lire sur le sujet en général ne traite pas ce point précis.
Merci.
Cordialement.

Réponse

Date de la réponse :  04/04/2018

Vous souhaitez savoir s'il existe une norme ou une préconisation concernant l'aménagement des bibliothèque qui inciterait ces dernières à proposer des rayonnages rectilignes de même hauteur.
A notre connaissance, une telle norme n'existe pas.
Concernant la hauteur des étagères, les préconisations que nous avons trouvées proposent des hauteurs maximum mais n'imposent pas des rayonnages rectilignes de même hauteur :

Dans l'ouvrage (Ré)aménager une bibliothèque,  que nous vous invitons vivement à consulter, un encadré présente les préconisations du schéma départemental de la lecture publique du Gard pour la création de bibliothèques / médiathèques dont voici un extrait (p.108) :

"Le local se présentera comme un espace multimédia, destiné à l'ensemble des publics, offrant des documents variés (livres, CD, DVD), et sera équipé de rayonnages solides et stables, tous les documents n'ayant pas le même format. Une hauteur maximum de 1m 70 pour le public adulte et de 1m 50 pour le public jeunesse, une profondeur minimum de 27 cm (ces normes prises en compte par les fournisseurs spécialisés sont indispensables). Des bacs pour les albums, CD et DVD."
Source : (Ré)aménager une bibliothèque. Sous la dir. de Christine Soulas. Presses de l'Enssib, 2017. Présentation.

Le guide pratique Bibliothèques et handicap : accueillir tous les publics publié par l'Arald (Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation), indique (p.29) :

"Il est nécessaire de penser à la hauteur, à la profondeur du mobilier pour que les collections soient librement accessibles aux usagers en position assise comme debout. Le déplacement en fauteuil roulant implique une approche visuelle et gestuelle différente de celle de l’adulte debout, mais proche de celle de l’enfant valide debout. Les rayonnages ne doivent être ni trop haut ni trop bas, et les étagères aérées. Sont recommandés : une hauteur maximale de 1,50 m ainsi qu’une limite minimale de 0,80 m, et un espacement entre les rayonnages de 1,40 m (norme pour les circulations intérieures). En dessous des bacs, un espace vide, au minimum de 0,70 m de hauteur, de 0,30 m de profondeur et de 0,60 m de largeur, est obligatoire pour permettre le passage des pieds et des genoux d’une personne en fauteuil roulant. Les tables obéissent aux mêmes critères et auront obligatoirement une hauteur maximale de 0,80 m. Il existe des tables dont la hauteur de plateau est modulable (réglage électrique permettant une hauteur au-dessus ou en dessous des valeurs habituelles)."

Ces préconisations mises à part, l'aménagement des bibliothèques peut, comme l'indique l'ouvrage (Ré)aménager une bibliothèques p.70  "se caractériser par la recherche de quatre objectifs clés :
- créer un cadre confortable et attrayant
- donner une grande autonomie aux usagers
- proposer une offre variée d'activité
- permettre la flexibilité et l'évolutivité des aménagements".

Pour aller plus loin :