Bonjour (et excellente année 2009), Je cherche à comprendre la distinction entre "documentaliste", "bibliothécaire", "archiviste" et "knowledge...

Question

Bonjour (et excellente année 2009),
Je cherche à comprendre la distinction entre "documentaliste", "bibliothécaire", "archiviste" et "knowledge manager". Pourriez-vous m'aider en m'éclairant sur les différences conceptuelles (définition du métier) et professionnelles (exercice du métier au quotidien) ou en m'expliquant tout(es) autre(s) notions qui seraient à l'origine de la distinction entre ces quatre métiers des TIC ?
Un tout grand merci d'avance

Réponse

Date de la réponse :  20/01/2009

Si, par le passé, les termes "archiviste", "bibliothécaire" et "documentaliste" correspondaient chacun à un métier bien défini, aujourd’hui, avec l’essor des nouvelles technologies de l’information, ils sont devenus des termes « génériques » regroupant des métiers, par exemple « gestionnaire des connaissances », (knowledge manager en anglais) , et des fonctions très diverses.
Les activités professionnelles liées à l’information sont devenues si nombreuses qu’elles sont maintenant recensées dans des "référentiels métiers" par les associations professionnelles comme l’ADBS ou l’association des archivistes français.

1 - Archiviste

L’archiviste est un professionnel de l’information et du patrimoine chargé de la gestion des archives. L’archivage a toujours une dimension patrimoniale mais il peut également servir à régler un contentieux, à établir une preuve ou une traçabilité.
On trouve des archivistes dans le secteur public (archives nationales, départementales et municipales) et dans le secteur privé (entreprises).
En France, les archivistes du secteur public sont formés à l’École des Chartes (conservateurs du patrimoine). Quelques universités délivrent un master professionnel spécialité archives destiné au secteur public ou privé.
. L’Association des archivistes français http://www.archivistes.org/ liste les tâches réalisées par les archivistes dans son référentiel métier
http://www.archivistes.org/IMG/pdf/Referentiel_metiers.pdf (consulté le 15/01/2009)

Définitions :
Archiviste : (eq. Anglais : archivist)
L’archiviste est chargé de collecter, étudier, classer et restaurer les archives et également les communiquer au public. Ces archives proviennent des administrations, des entreprises, des associations ou des particuliers.
INTD-ER. Vocabulaire de la documentation. - Paris : ADBS, 2004

- Archiviste : L’archiviste est responsable des archives (ensemble des documents, quel que soit leur support et quelle que soit leur date, produits ou reçus par les personnes ou les organismes publics ou privés) de l’entreprise, l’administration, l’association... où il travaille. Il est chargé notamment de la conservation des archives historiques, mais il intervient également en amont de la chaîne de traitement de l’information et sensibilise les services à ce principe essentiel : un document est un document d’archives dès sa création.
AAF. Référentiel métier de l’Association des archivistes français [en ligne]: http://www.archivistes.org/IMG/pdf/Referentiel_metiers.pdf (consulté le 20 janvier 2009)

2 – Bibliothécaire

Autre professionnel de l’information, le bibliothécaire a une double mission : collecter des ressources pour les mettre à disposition des usagers (prêt ou consultation) et (ou) pour les conserver (mission patrimoniale de la Bibliothèque nationale de France, par exemple). Pour atteindre ces objectifs, il mène une politique documentaire (acquisitions, désherbage, etc.)
En France, les bibliothécaires sont principalement recrutés par concours de la fonction publique avec formation post-concours à l’enssib (Conservateurs de bibliothèque, bibliothécaire, bibliothécaire adjoint spécialisé, Assistant qualifié de conservation, etc.). L’ABF, association des bibliothécaires français, http://www.abf.asso.fr/ est l’association la plus représentative de cette communauté professionnelle.

Un référentiel métiers a été réalisé par la BnF. Il est disponible en ligne :
Bibliothèque nationale de France. Référentiel des emplois et des compétences. Paris : BnF, 2006
http://www.bnf.fr/emploi/pdf/referentiel_emplois_competences.pdf (consulté le19/01/2008)

Définitions :
- Bibliothécaire (eq. Anglais : librarian)
Est responsable de la constitution, de la gestion et de la mise à disposition du public de collections de documents, de références, et d’informations dans une bibliothèque. Le bibliothécaire exerce aussi des activités de gestion des bibliothèques (dont la conservation des documents) et des activités d’étude, de formation ou d’organisation relatives au secteur des bibliothèques.
INTD-ER. Vocabulaire de la documentation. - Paris : ADBS, 2004

- Bibliothécaire
Personne chargée de la constitution, de la gestion, et de la mise à disposition au public de fonds d’ouvrages, périodiques et autres types de documents. […]
CACALY, Serge [et al.]. Dictionnaire de l’information. -3e éd.- Paris : A. Colin, 2004

- Bibliothécaire
Remplit une fonction de conservation et de mise à disposition du patrimoine documentaire à destination de publics spécifiques.
Constitue, enrichit et maintient des collections de documents et de contenus et les organise intellectuellement et matériellement.
Facilite l'accès à l'ensemble des contenus en accueillant les usagers et en créant les systèmes d'information adaptés.
Référentiel ADBS des métiers de la documentation : [en ligne]
http://www.adbs.fr/le-referentiel-des-metiers-et-fonctions-
27590.htm?RH=MET_REFMETIER (consulté le 20 janvier 2009).

3 – Documentaliste

Traditionnellement, ce qui distingue principalement le documentaliste du bibliothécaire, c’est la recherche de l’information et la réalisation de produits documentaires primaires ou secondaires : veille documentaire, synthèses bibliographiques spécialisées, revues de presse, etc.
Ces recherches et produits sont toujours réalisés en fonction d’une demande de l’employeur dans une entreprise ou des professeurs dans un établissement d’enseignement.
On distingue généralement le documentaliste d’entreprise (secteur privé), souvent spécialisé, le professeur documentaliste qui est un enseignant exerçant en collège ou lycée ou encore le documentaliste travaillant dans l’enseignement supérieur et la Recherche (par exemple au CNRS).
En France, l’ADBS publie sur son site un référentiel des métiers de la documentation :
http://www.adbs.fr/le-referentiel-des-metiers-et-fonctions-
27590.htm?RH=MET_REFMETIER [en ligne, consulté le 17/01/2009]

Dans l’ouvrage de Jean-Philippe Accart, « Le métier de documentaliste », paru en 2008, vous trouverez également les différents statuts des personnels de la documentation de la fonction publique.
ACCART, Jean-Philippe. Le métier de documentaliste. -3e éd.- Paris : Cercle de la librairie, 2008

Définitions :
- documentaliste (eq anglais : special librarian ; information specialist)
Spécialiste de l’information et documentation dont la fonction est de mettre à disposition des demandeurs d’information ou des utilisateurs potentiels, les documents, extraits de documents, et/ou données conceptuelles ou factuelles satisfaisant leurs besoins d’information[…] Il assure pour cela la constitution et la maintenance d’un fonds documentaire et des outils de recherche adaptés. Des appellations différentes sont utilisées en fonction du type /support de documents (gestionnaire de documents d’entreprise, recherchiste) […]
INTD-ER. Vocabulaire de la documentation. - Paris : ADBS, 2004

- Documentaliste
Facilite l'accès aux documents et à l'information, sur des thématiques et avec des modalités de diffusion correspondant aux besoins de l'entreprise.
Fournit des produits et des services d'information à valeur ajoutée (veille, sélection, validation, synthèse...).
Vise à l'autonomie des utilisateurs en les formant à la méthodologie de recherche et en leur fournissant des outils adaptés.
Référentiel ADBS des métiers de la documentation : [en ligne]
http://www.adbs.fr/le-referentiel-des-metiers-et-fonctions-
27590.htm?RH=MET_REFMETIER (consulté le 20 janvier 2009)

4 - Knowledge manager

Le « knowledge manager » (gestionnaire des connaissances) est un des métiers récents que l’on peut ranger sous le terme générique
«documentaliste ».
A l'intersection entre gestion des ressources humaines et mémoire de l’entreprise, le gestionnaire des connaissances travaille généralement dans des sociétés privées. On en trouve cependant dans des établissements publics importants comme la BnF.
Les « knowledge manager » sont généralement recrutés au niveau master.
Un Dossier documentaire assez complet sur le métier de « knowledge manager » a été réalisé par des étudiantes à l'Ecole de Bibliothécaires Documentalistes (Paris)
http://ecolebibdoc.blogs.com/knowledge_manager/ (consulté le 17/01/2009)

Définitions :
Knowledge manager
Soutient les objectifs stratégiques de l'entreprise, contribue à développer la productivité, la qualité et l'innovation.
Crée les conditions nécessaires à la création, le partage, la capitalisation et au renouvellement des savoirs et savoir-faire de l'entreprise, comme une ressource ou un actif de l'entreprise.
Référentiel ADBS des métiers de la documentation : [en ligne]
http://www.adbs.fr/le-referentiel-des-metiers-et-fonctions-
27590.htm?RH=MET_REFMETIER (consulté le 20 janvier 2009)

Gestionnaire des connaissances
Au sein de l’entreprise, contribue à la cohérence des différentes modalités d’accès et de transfert des savoirs et savoir-faire, veille à la capitalisation des connaissances acquises ou développées par l’entreprise et participe à la gestion des dispositifs qui facilitent la mobilisation de celles-ci par le personnel.
ACCART, Jean-Philippe. Le métier de documentaliste. -3e éd.- Paris : Cercle de la librairie, 2008

Voir aussi l’étoile métier proposée par l’UFR IDIST de Lille3 : http://idist.formation.univ-lille3.fr/?p=101 (consulté le 20 janvier 2009)

Pour compléter cet éclairage le référentiel de la filière Bibliothèque, proposé par le Ministère de l'éducation nationale, Bibliofil' est intéressant. Il s'agit d'un référentiel d'emplois-types, dans lequel les compétences se déduisent des activités, décrites selon la mission et l'environnement du poste.
Ce référentiel est disponible en ligne :
http://www.education.gouv.fr/cid291/bibliofil-le-referentiel-de-la-filie... (consulté le 20 janvier 2009).

En conclusion, qu’ils soient archivistes, documentalistes ou bibliothécaires, les acteurs des métiers de la documentation ont une forte identité professionnelle confortée par l’action des associations comme l’ABF ou l’ADBS .
Aujourd’hui avec l’apparition de nouvelles fonctions et activités, les frontières entre ces trois grands métiers sont moins nettes qu’hier :
quel est le métier du "répondeur", lorsqu’il participe à un service de questions réponses spécialisé et en ligne ?

Voici des articles et des monographies pouvant alimenter votre réflexion sur l’évolution des métiers de l’information :

ACCART, Jean-Philippe. Le métier de documentaliste. -3e éd.- Paris : Cercle de la librairie, 2008

Association des bibliothécaires français. Le métier de bibliothécaire. Paris : Cercle de la librairie, 2006

CORMOULS, Martine. Nouveaux territoires des métiers documentaires. - BBF 2000 - Paris, t. 45, n° 2 http://bbf.enssib.fr (consulté le 15 /01/2009)

CHABIN, Marie-Anne. Archiver et après. – Paris : Djakarta, 2007. 1 vol( 159 p.)

Le Bulletin des bibliothèques de France (BBF) aborde régulièrement des sujets associés à votre question. Cette revue de réflexion sur les bibliothèques et leur environnement culturel, social, éducatif ou politique – en France et à l’étranger – joue un rôle important dans la formation et l’information des professionnels. Disponible en ligne :
http://bbf.enssib.fr/ (consulté le 20 janvier 2009)

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib 2009.02
MOTS CLES : Métiers : Carrières et emplois, Gestion et évaluation : Management, gestion du personnel, Métiers : Formations,