Bonjour, J'ai reçu une commande de la part de la bibliothèque de Mériadeck, dans le cadre d'un futur stage, entre autre : - évaluer le fonds des...

Question

Bonjour,
J'ai reçu une commande de la part de la bibliothèque de Mériadeck, dans le cadre d'un futur stage, entre autre :
- évaluer le fonds des DVD d'Histoire de la bibliothèque. Je ne sais quels critères utiliser pour évaluer un fonds audiovisuel.
- étudier l'espace consacré aux dvd cinéma (sur un même plateau se trouvent dvd cinéma et CD musique ; frontière matérialisée par les dvd musique) : à part interroger les agents des 2 espaces, issus de traditions très différrentes sur la pertinence de cet agencement du fonds, je ne sais là encore quelle méthode adopter pour réaliser cette étude. Pouvez-vous me conseiller ? comment procéder, quelle méthodologie avoir pour l'évaluation d'un fonds audiovisuel et pour étudier la pertinence d'un espace quant à la valorisation d'un fonds ? Vous remerciant par avance,

Réponse

Date de la réponse :  07/11/2009

Nous vous rappelons que notre service ne fournit pas de corrections d'exercices ni d'aide aux devoirs scolaires. Nous nous contenterons donc de vous fournir quelques conseils méthodologiques.

1. L'évaluation du fonds audiovisuel

Les critères pour évaluer un fonds audiovisuel sont ceux habituellement utilisés pour évaluer une collection.

L’évaluation de la collection s’appuie sur différentes statistiques fournies par le SIGB.

Voici brièvement rappelés les critères quantitatifs d’évaluation d’une collection :

Le volume de la collection s’exprime à partir :
-du nombre d’exemplaires,
-du nombre de titres,
-du nombre d’exemplaires en accès direct et en accès indirect (la médiathèque a peut être en magasin des DVD pour lesquels elle n’a plus les droits de prêt auquel cas il serait probablement judicieux ne pas les inclure dans la collection).
Puisque votre étude porte sur les DVD d’histoire, il est opportun de connaître le nombre d’exemplaires et de titres par cote ou regroupement de cotes.

L’âge de la collection est apprécié à partir :
-de son âge médian, c’est à dire l’année qui partage la collection en 2, autrement dit l'année pour laquelle vous possédez autant de documents antérieurs que de documents postérieurs,
-du nombre de DVD de moins de 5 ans

L’usage de la collection est exprimé à l’aide :
-du nombre de prêts total,
-du nombre de prêt pour chaque titre qui vous permettra de connaître le fonds actif c'est-à-dire le nombre de DVD empruntés au moins une fois dans l’année,
-du taux de rotation (nombre de prêts / nombre de documents empruntables),
-des demandes de visionnage sur place (statistiques « manuelles » tenues par les bibliothécaires).

Enfin, les indicateurs suivants donnent un éclairage sur la gestion de la collection :
-budget DVD/ budget total
-nombre d’acquisitions annuelles
-coût moyen
-désherbage annuel

Pour compléter votre évaluation, vous devrez vous interroger sur les conséquences de la mise en espace des DVD d’histoire, avec les DVD concernant les autres domaines de la connaissance, à proximité des livres sur l’histoire ?

Nous vous encourageons vivement à consulter le site POLDOC qui propose des exemples d'évaluations de collections. Vous pourrez ainsi connaître les différentes méthodologie adoptées et l’analyse qui peut être faite des données recueillies :
Le Groupe de Recherche Bibliothéconomique appliquée aux outils des politiques documentaires (POLDOC) [en ligne]. Disponible en ligne : http://poldoc.enssib.fr/index.php (Consulté le 07 novembre 2009)

2. La deuxième commande de la médiathèque porte sur la pertinence de proposer un espace dédié à la musique et au cinéma.

Nous vous conseillons pour cela de vous pencher sur les indicateurs d’usage de ces deux collections.

A titre indicatif, les statistiques des bibliothèques publiques montrent assez fréquemment qu’une forte proportion des emprunteurs de disques sont aussi emprunteurs de films.

Si la mise en place d’un espace musique cinéma est relativement récente, peut-être pourrez vous comparer les statistiques actuelles d’usage des collections avec celles de la situation antérieure. Des chiffres plus performants confirmeront le bien-fondé de cette organisation.

Les animations peuvent également être prises en compte : l'analyse des initiatives de mise en valeur des collections cinéma et musique (et notamment des projets communs) permettra d'apprécier s'il y a simplement juxtaposition ou synergie des deux espaces.

Le portail de l'association bibliothécaires musicaux (ACIM) et les liens qu’il propose vous seront certainement précieux pour mener les deux études qui vous sont demandées :
Le portail des bibliothécaires musicaux (ACIM) [en ligne]. Disponible sur : < http://www.acim.asso.fr/> (consulté le 07 novembre 2009)

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Collections : Politique documentaire, Collections : Documents Audiovisuels