Bonjour, Je souhaiterai savoir s'il y a une répartition normative du temps de travail dans les bibliothèques entre le temps de permanence au...

Question

Bonjour,
Je souhaiterai savoir s'il y a une répartition normative du temps de travail dans les bibliothèques entre le temps de permanence au public et le temps de travail intérieur.
Nous sommes une bibliothèque muncipale d'une ville de 20 000 habitants avec 17 agents, 70 000 documents et nous avons un réseau de deux bibliothèques.

Réponse

Date de la réponse :  02/04/2012

Vous recherchez des données sur la répartition du temps de travail des bibliothécaires (ratio du temps de travail consacré à l'accueil du public par rapport au temps de travail interne).

Il n'existe pas de recommandations explicites.

Toutefois, un article sur la gestion des ressources humaines en bibliothèque estime que l'accueil du public représente généralement 60 % du temps de travail :
"Les indicateurs sont à prendre pour ce qu'ils sont, des compteurs, des données qui, en aucun cas, ne peuvent refléter la réalité, mais ne font que donner des tendances qu'il faudra interpréter. La gestion du personnel ne s'appuie pas, fort heureusement, sur l'examen de quelques ratios. Ces précautions étant prises, il convient d'examiner certains indicateurs qui vont apporter des éléments d'information sur le fonctionnement de la bibliothèque. [...] Par analyse du fonctionnement de plusieurs bibliothèques du réseau de Saint-Quentin-en-Yvelines, ces heures représentent environ 60 % du temps de travail effectué par le personnel. L'autre partie des heures représente celles qui sont nécessaires pour effectuer le travail interne ou, « back office » selon l'expression utilisée actuellement, le ou « base arrière ».
Le relevé de ces heures nécessite plusieurs « comptages ». D'une part, il faut faire un relevé des heures réellement passées en service public grâce à l'examen des plannings. Il peut être intéressant de comparer les heures théoriques, celles décrites plus haut, et celles réellement pratiquées : dans bien des cas les heures réelles sont inférieures à celles qui ont été établies. D'autre part, il faut inventorier les heures réellement travaillées par le personnel. Il convient de soustraire des heures théoriquement travaillées par le personnel (en prenant en compte les temps partiels) les heures d'absences (cf encadré 3) qui ne seront pas remplacées, les congés, les vacances pour maladie, les absences pour formation et les heures correspondant aux postes vacants, c'est-à-dire la durée qui sépare le départ d'un agent et son remplacement. La soustraction des heures théoriques et des absences donne alors les heures réelles travaillées (HRT).
On s'aperçoit alors que les heures de travail interne atteignent difficilement le taux de 40 % des heures réelles travaillées."
Source :
DEBRION, Philippe. « La gestion des ressources humaines », BBF, 2000, n° 1, p. 71-74 [en ligne] http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2000-01-0071-005 (consulté le 30 mars 2012)

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : La bibliothèque : organisation et environnement : Typologie des institutions