Bonjour, Je suis étudiante en M2 en Sciences de l’information. Adrienne Cazenobe écrit dans son ouvrage "Les collections en devenir" : « C’est un...

Question

Bonjour,
Je suis étudiante en M2 en Sciences de l’information.
Adrienne Cazenobe écrit dans son ouvrage "Les collections en devenir" : « C’est un catalogue [le catalogue alphabétique des titres de publications périodiques] particulièrement complexe car les notices comportent un état de collection qui est d’une lecture parfois difficile car l’écriture en est codée (….) ».
Je fais l’hypothèse ici que cette complexité est valable pour le lecteur mais aussi pour le professionnel de l’information.
Je voudrais savoir, s’il vous plaît, si vous avez connaissance d’exemples (3 à 4), de dispositifs bibliothéconomiques, d’outils documentaires crées par les professionnels eux-mêmes (ou de systèmes utilisés par les professionnels), complexes à utiliser par le professionnel, et qui peuvent le mettre parfois en difficulté dans le processus de recherche d’information et de restitution de celle-ci à l’usager.
Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ma question.

Réponse

Date de la réponse :  14/01/2013

Votre question renvoie à plusieurs axes :
1 - la complexité des interfaces utilisées dans les recherches documentaires, sujet souvent traité en recherche autour des thématiques des interfaces homme-machine, de l'ergonomie...
2 - la complexité des informations proposées, avec, dans votre citation, la difficulté d'information codée, qu'il faut donc décrypter
3 - enfin, le degré d'expertise de l'utilisateur, puisque vous vous interrogez sur l'usage du bibliothécaire, qui a priori doit être considéré comme un expert.

Vous trouverez beaucoup de documentation sur ces différents sujets. Nous vous signalons par exemple le chapitre 1 du livre suivant, qui traite des publics experts et novices :
- BOUBEE Nicole, TRICOT André. Qu'est-ce que rechercher l'information ? Presses de l'enssib, 2010

Sur votre question précisément, qui porte sur des outils bibliothéconomiques complexes à utiliser, il semble difficile de proposer un outil plus qu'un autre. Tous les SIGB, par exemple, sont complexes et vont nécessiter que les professionnels soient formés à leur usage. Il en est de même pour une utilisation poussée de la plupart des bases de données, qui nécessitent aussi des formations pour les utiliser de manière experte.
Vous pouvez consulter par exemple les pages de formations des URFIST (Unités Régionales de Formation à l'Information Scientifique et Technique : https://www.sup.adc.education.fr/bib/info/format/urfist/urfist.htm) dont le public est essentiellement des professionnels, ou éventuellement les formations des centres de formation aux carrières des bibliothèques (https://www.sup.adc.education.fr/bib/info/format/cfcbld.htm). Les outils proposés en formation peuvent correspondre à vos besoins.

Nous vous proposons plutôt de contacter l'ABES (Agence Bibliographique de l'Enseignement Supérieur), qui propose plusieurs outils documentaires, dont le SUDOC, ainsi que de nombreuses formations pour les professionnels qui sont chargés de les utiliser (http://www.abes.fr/).

Vous pouvez aussi trouver des informations sur OCLC, qui propose aussi de nombreux outils aux professionnels (http://www.oclc.org/fr/fr/default.htm). En particulier, dans la section Rapports (http://www.oclc.org/fr/fr/reports/default.htm), vous pouvez trouver un rapport qui peut vous intéresser sur ce qu'attendent les bibliothécaires (et les utilisateurs) d'un catalogue en ligne :
- OCLC. Online Catalogs: What Users and Librarians Want. 2008 http://www.oclc.org/fr/fr/reports/onlinecatalogs/default.htm
Ce rapport est en anglais mais une version abrégée française est disponible dans la colonne de droite.
"Le présent rapport présente les conclusions des efforts de recherche accomplis pour comprendre ... Les améliorations recommandées par les bibliothécaires pour les catalogues de bibliothèque en ligne et qui les aideraient dans leur travail.
Les conclusions du rapport montrent entre autres choses que si les catalogues de bibliothèque sont souvent considérés comme des outils de recherche, les informations liées à la fourniture des documents de ces mêmes catalogues sont tout autant cruciales pour les utilisateurs finaux."

Enfin, pour un regard amusé sur l'utilisation du jargon professionnel, nous vous proposons de lire :
- Noëlle Balley. Le bibliothécais sans peine. BBF, 2007, n° 3, p. 78-81 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2007-03-0078-015

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Traitement de l'information : Catalogues : Outils de recherche documentaire : Informatique documentaire