Bonjour, nous aimerions obtenir quelques éclaircissements sur un problème technique lié au livre non-coupé (non-rogné, non-massicoté). Nous...

Question

Bonjour,
nous aimerions obtenir quelques éclaircissements sur un problème technique lié au livre non-coupé (non-rogné, non-massicoté). Nous sommes responsables d'un centre de documentation au sein d'un musée. Nous avons rencontré un nombre non négligeable de livres anciens (avant 1914) non-coupés qui doivent partir à la numérisation. Nous nous demandions s'il fallait agir nous-mêmes sur les pages non-coupées ou confier cela à un organisme spécialisé, ou si tout simplement certaines sociétés de numérisation étaient habilitées à rogner ces pages avant numérisation ?
Merci pour vos réponses.
Bien cordialement

Réponse

Date de la réponse :  18/04/2014

Dans le cadre d'un projet de numérisation, vous voulez savoir si vous pouvez couper vous-mêmes les pages non-coupées d’ouvrages antérieurs à 1914, ou si cette tâche doit être confiée à un organisme spécialisé.

La nature de ces documents, patrimoniaux ou non patrimoniaux, peut définir le type de traitement à appliquer.

Un document patrimonial, rare ou précieux, ne peut être modifié afin de préserver son intégrité. Les pages ne pourront pas être découpées du tout et le document doit rester en l’état.
La notion de patrimoine reste par ailleurs floue et évolutive.
En France, un livre est normalement considéré comme ancien si sa date d’édition est antérieure à 1811 (date du début de la bibliographie de la France).
En revanche, le Conseil Supérieur des Bibliothèques (défunt) dans sa charte des bibliothèques précise :
"Par document ancien, on entend tout document de plus de cent ans d’âge.
Par document rare, on entend tout document qui ne se trouve dans aucune autre bibliothèque proche ou apparentée, ou pour une bibliothèque spécialisée tout document qui entre dans sa spécialité. Le caractère précieux d’un document doit être, indépendamment de sa rareté, apprécié en fonction de sa valeur vénale, culturelle ou scientifique, en particulier pour les documents d’intérêt local ou ceux qui entrent dans la spécialité d’une bibliothèque spécialisée."

Il est possible d’estimer qu’un livre français de 1914 est un livre ancien. Il vous faudrait donc, en théorie, établir cette distinction avant de procéder à toute modification des documents.

Les livres patrimoniaux, rares ou précieux nécessitent un traitement au cas par cas. Et il est quasiment impossible de programmer des plans de numérisation exhaustifs concernant ces fonds.
Les seules options qui s’offrent à vous semblent être soit de faire examiner les ouvrages un par un par un service compétent (le CICL d'Arles semble être l’établissement le plus proche du votre), soit d’attendre qu’une évolution technique ne rende possible leur numérisation. Des établissements tels que la BnF font parfois ce choix pour protéger l’intégrité du document.

Le département de la conservation de la Bibliothèque nationale de France peut répondre avec précision à vos questions concernant le traitement à appliquer à des documents avant numérisation.
Vous pouvez le joindre par l’intermédiaire du service de questions-réponses de la BnF, SINBAD : http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/poser_une_question_a_biblio...
Ainsi que par chat (ouvert du lundi au vendredi de 13h à 17h) et par téléphone au 01 53 79 55 00 de 10h à 13h.
Vous pouvez également consulter l'onglet conservation du site :
http://www.bnf.fr/fr/professionnels/conservation_a_la_bnf.html

Nous espérons avoir répondu à votre question. Si ce n'était pas le cas, n'hésitez pas à nous recontacter.

Merci de penser à remplir le sondage de satisfaction tout au bas de ce message.

Cordialement,
Le service Questions? Réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Collections : Ressources Numériques