Bonjour, quel place de l'ipad en médiathèque aujourd'hui? quel rapport avec les usagers? comment le valoriser, s'en servir afin qu'il devienne un...

Question

Bonjour,
quel place de l'ipad en médiathèque aujourd'hui? quel rapport avec les usagers? comment le valoriser, s'en servir afin qu'il devienne un outils quotidien au sein des médiathèques?
merci

Réponse

Date de la réponse :  20/04/2011

Votre question est très large. Nous vous rappelons que notre service ne fournit pas d'aide aux devoirs scolaires. Nous pouvons en effet répondre à des questions précises, mais ne pouvons pas traiter les sujets de devoirs livrés tels quels.

En conséquence, nous nous contenterons de vous proposer quelques conseils méthodologiques ainsi que des pistes documentaires générales.

A notre connaissance, il n’est pas encore possible d’emprunter des ipads dans les bibliothèques françaises qui proposent uniquement pour le moment le prêt de liseuses pré-chargées d’e-books ou d’ordinateurs portables.
Le prêt d’ipad est en revanche proposé dans d’autres pays : à la bibliothèque de l’université de Jönköping en Suède (http://hj.se/bibl/en/about-the-library/news/news-archive/1-12-2011-borro...), la bibliothèque publique de Hawkesbury au Canada (http://www.bibliotheque.hawkesbury.on.ca/news_fr.html) et à la bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne en Suisse (http://www.unil.ch/bcu/page71001.html) entre autres.
(Tous les liens ont été consultés le 20/04/2011)

Voici quelques pistes de réflexion sur le prêt de liseuses et d’ipad en bibliothèques, évoquées dans la liste de diffusion Swiss-lib :

En matière de collections : on s'interroge sur la manière d'intégrer les e-books (mis à dispositions sur des tablettes) aux collections et aux catalogues existants. Sans doute faudra-t-il tenir compte de ces supports de lecture et de ces formats dans la conception des catalogues en ligne et plus particulièrement des portails d'information.

En matière de prêt : rien n'empêche l'emprunt d'une tablette. Toutefois on emprunte en principe des documents spécifiques plutôt que "la tablette" ; ceci renvoie à l'observation précédente concernant l'intégration des contenus des liseuses aux collections. Un modèle qui pourrait se confirmer : Amazon et Barnes & Nobles permettent déjà l'échange (emprunt) entre propriétaires de tablettes, pour un temps déterminé et à condition que l'éditeur accorde cette possibilité.

Les protections DRM présentes chez de nombreux éditeurs suscitent pas mal de discussions : ces limitations sont également présentes dans plusieurs licences institutionnelles de collection de e-books et empêcheraient le transfert sur des liseuses.

Le traitement de ces nouveaux formats et leur mise à disposition au public sont parmi les préoccupations majeures. Comment adapter les outils de traitement et de recherche habituels (catalogues et interfaces OPAC) aux contenus de ces supports? Faut-il prêter des tablettes avec des contenus choisis ou simplement proposer les liseuses et "pads" pour permettre à chacun de se familiariser avec ces supports ? Faut-il commencer par former le personnel ?

Les archives des discussions de la liste Swiss-lib sont accessibles après inscription à l'adresse suivante : http://lists.switch.ch/mailman/listinfo/swiss-lib (consulté le 20/04/2011)

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Services et publics : Services au public