Bonjour, Une fois le concours de bibliothécaire réussi, quels critères sont pris en compte pour l'affectation. Je sais qu'on prend en comte le...

Question

Bonjour,
Une fois le concours de bibliothécaire réussi, quels critères sont pris en compte pour l'affectation. Je sais qu'on prend en comte le niveau de réussite au concours, mais est-ce que la situation familiale entre aussi en compte et si oui de quelle façon?

Réponse

Date de la réponse :  19/12/2012

La répartition des affectations se fait à l'issue de commissions administratives paritaires nationales, en fonction des vœux des candidats, de leur classement au concours, ainsi que de l'avis des établissements.

Il ne nous semble pas que la situation familiale soit prise en compte dans cet arbitrage, mais nous ne pouvons pas vous répondre de manière définitive sur ce point, qui relève du Bureau des personnel des bibliothèques du ministère de l'enseignement supérieur.

Pour une réponse précise à ce sujet, nous vous invitons donc à contacter directement le Bureau des personnel des bibliothèques du ministère de l'enseignement supérieur : http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/administration-cen...

Pour compléter cette réponse, nous vous livrons quelques éléments relatifs aux affectations, issus de précédentes réponses :

Les lauréats du concours de bibliothécaire d'État choisissent leur affectation au sein d'une liste de postes à pourvoir (à l'exception des reçus sur liste complémentaire, qui sont affectés d'office). Ces postes peuvent être localisés partout en France, y compris dans les DROM-COM (toutefois, la nomination en outre-mer n’est jamais imposée). La localisation des postes varie d’une année sur l’autre, bien que régulièrement la plupart des postes soient situés à Paris et dans sa région. Ces postes sont ceux qui sont disponibles au moment des nominations ; les disponibilités résultent du mouvement de mutations précédent, des départs à la retraite et des réorganisations internes aux établissements.

Les lauréats prennent généralement contact directement avec les établissements pour se présenter et prendre connaissance des fiches de postes. Ils peuvent ensuite saisir jusqu’à six vœux, classés par ordre de préférence.

Une fois que la commission administrative paritaire nationale a réparti les affectations, chaque lauréat doit ensuite accepter ou refuser par écrit le poste qui lui est proposé ; s'il refuse le poste, il perd le bénéfice du concours. Il est ensuite affecté à l'enssib pour une période de six mois pour suivre une formation post-concours.

Une fois titularisés, les lauréats peuvent demander une mutation. Les demandes de mutation sont examinées en commission administrative paritaire nationale ; ces commissions tiennent compte des avis de l'établissement de départ, de l'établissement d’accueil et des représentants syndicaux.

Généralement, les établissements s'opposent aux demandes de mutation les premières années qui suivent la titularisation. Par convention, le délai maximum de cette période "d'astreinte" au premier établissement est de trois ans ; toutefois, cette pratique n'est basée sur aucun texte règlementaire et n'est pas systématique : il peut ainsi arriver qu'un établissement donne son aval à une demande de mutation dès la première année.

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

Tous les liens ont été consultés le 19 décembre 2012.

MOTS CLES : Métiers : Carrières et emplois, Métiers : Concours