Classement thématique des périodiques

Question

Bonjour,
Au cours de ma formation au métier de bibliothécaire, j'ai le souvenir d'avoir reçu l'information suivante :on classe un journal dans une thématique à partir du moment où 30% du contenu rédactionnel est consacré à ce thème (calcul fait en excluant les pages de publicité).
Je n'arrive pas à retrouver cette information dans aucun des outils bibliographiques que j'ai relus.
Auriez-vous l'obligeance de me dire si ce critère existe et dans quel document je peux le retrouver ?
Sincèrement

Réponse

Date de la réponse :  01/06/2016

Lors votre formation au métier de bibliothécaire, vous avez le souvenir d'avoir reçu l'information suivante : on classe un journal dans une thématique à partir du moment où 30% du contenu rédactionnel est consacré à ce thème. Vous aimeriez savoir si ce critère existe et dans quel document vous pouvez le retrouver.

Nos recherches ne nous ont pas permis d'identifier de document sur le sujet.

Nous vous livrons toutefois les résultats de nos recherches.

Le manuel Mettre en oeuvre un plan de classement aborde rapidement le classement des périodiques page 73 et indique simplement qu'on classe généralement les périodiques thématiquement, par discipline ou ensemble disciplinaire (et sous-classement par titres) :
Mettre en oeuvre un plan de classement. Sous la direction de Bertrand Calenge. Presses de l'Enssib, 2009. Présentation

Le classement physique des périodiques n'est pas abordé dans le manuel Gérer les périodiques (sous la direction de Géraldine Barron. Presses de l’enssib, 2008).

L'article le plus complet sur la question que nous ayons identifié figure dans un manuel de 1998 sur la gestion des périodiques :
Le classement des périodiques en libre accès. Jean-Pierre Cressent. in Gérer le développement d'une collection de périodiques. sous la direction de Pierre-Marie Belbenoit-Avich. Presses de l'enssib, 1998. Pages 123-128. L'auteur aborde le classement par champs disciplinaires et indique :

"tout classement qui privilégie une certaine forme de rationalité, de cohérence, est fait au détriment, à l'exclusion, d'autres catégories qui présentent aussi une certaine rationalité, et qu'il introduit des problèmes (où intercaler tel titre ?) dont la solution gauchit, distord, contredit, la logique initiale. On peut trouver sans peine et dans toutes les disciplines, en nombre suffisamment significatif pour qu'on ne les réduise pas à des exceptions, des périodiques rebelles à une insertion indiscutable dans un classement fondé sur une logique spécifique (...)
Le classement alphabétique intégral, sans aménagement, semble présenter deux avantages décisifs : sa  neutralité vis-à-vis de l'organisation du savoir qui prévaut et de sa représentation ; sa cohérence ou sa capacité sans faille à éliminer les attributions toujours discutables et jamais satisfaisantes d'un périodique à une discipline, dans les cas où plusieurs peuvent le revendiquer."

Le classement des périodiques n'est pas abordé dans ce manuel de référence sur l'organisation du libre-accès :
Organiser le libre accès. François Larbre. Institut de formation des bibliothécaires, 1995

Pour recueillir des retours d'expérience, vous pouvez utiliser le forum Agorabib, qui propose un sujet sur le Classement des périodiques.

Enfin, au cas où elle vous intéresse, nous vous signalons une précédente réponse sur la Classification de la presse en ligne.