Documentaliste en BU

Question

Bonjour,
Actuellement professeur-documentaliste dans le second degré (titulaire du CAPES documentation), je m'interroge sur la possibilité de pouvoir travailler en bibliothèque universitaire ou dans des organismes rattachés au ministère de la culture ou encore dans des centres d'archives ou des musées. Avant d'être professeur documentaliste et de passer le CAPES, j'ai également obtenu le concours d'assistante principale de conservation du patrimoine (mais je pense qu'il ne doit plus être valable puisque j'ai eu le CAPES). Cela est-il possible ? Faut-il procéder à un détachement ? Merci d'avance pour votre réponse. Cordialement.

Réponse

Date de la réponse :  05/11/2018

Actuellement professeur-documentaliste, vous envisagez de postuler à des postes en bibliothèque universitaire  ou dans des établissements rattachés au ministère de la Culture ou encore dans des centres d'archives ou de musées.
Vous avez également obtenu il y a quelques années le concours d'assistante principale de conservation du patrimoine auquel vous n'avez pas donné suite ayant choisi la carrière de professeur documentaliste.

La loi n°2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique permet aux agents de bénéficier d'un véritable droit à la mobilité dans les trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière). Il s'agit notamment de rendre tous les corps et grades d'emplois de même niveau au sein des fonctions publiques d'État, territoriale ou hospitalière, accessibles par simple détachement, avec intégration de droit au bout de cinq ans.
La loi relative à la mobilité intègre également de nouveaux éléments :
- la création de l'intégration directe. Elle permet au fonctionnaire d'intégrer directement, sans détachement préalable, un nouveau corps ou cadre d'emploi de même catégorie et de même niveau, sans être obligé de passer soit par un concours, soit par un détachement. L'intégration directe est prononcée par l'administration d'accueil après accord explicite de l'administration d'origine et du fonctionnaire concerné. Elle est également soumise à l'avis de la commission administrative paritaire compétente.
- et la consécration d'un droit à la mobilité au bénéfice des agents. Dès lors que l'agent a obtenu l'accord d'une administration ou d'un organisme d'accueil pour y occuper un emploi, l'administration d'origine ne peut plus s'opposer au départ au-delà d'un délai de trois mois, sauf si des nécessités de service le justifient à titre exceptionnel.
Source : Loi n° 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique. Légifrance.

La mobilité est donc possible pour des corps et cadres d'emplois de même catégorie et de niveau comparable.

Néanmoins, dans votre cas, deux étapes peuvent rendre le détachement ou l'intégration directe un peu difficiles à obtenir :
- il vous faudra trouver un établissement d'accueil qui soutienne votre candidature
- vous devrez convaincre les instances de la commission administrative paritaire compétente de la légitimité de votre demande, dans la mesure où vous n’avez pas suivi de formation professionnelle spécifique (par exemple, les bibliothécaires d'État lauréats du concours bénéficient en effet de 6 mois de formation initiale à l'Enssib, ou une formation d'archiviste si vous souhaitez travailler dans service d'archives).

Ces postes étant en nombre limité, ce type de recrutement est donc relativement rare.
Les postes disponibles au mouvement sont publiés selon un calendrier annuel sur la plateforme POPPEE.

Concernant les bibliothèques universitaires, pour une réponse plus précise, notamment en ce qui concerne les procédures administratives, nous vous engageons à contacter la Direction générale des ressources humaines du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche :
Bureau des personnel des bibliothèques (DGRH C2- 3) :
Tel : 01 55 55 01 49
Courriel : info-dgrhb@education.gouv.fr

 

Nous vous invitons également à prendre connaissance du dispositif concernant l'affectation d'enseignants du second degré dans les établissements de l'enseignement supérieur.

 

Dans le cadre de la fonction publique territoriale, il appartient à chaque agent de postuler aux emplois vacants qui l’intéressent, comme les salariés non fonctionnaires. Pour vous donner une idée des profils recherchés, nous vous invitons à consulter le service  stages et emplois disponible sur le site de l'Enssib.

 

Vous pouvez également contacter le conseiller mobilité et la carrière dans l’académie de Créteil.

Vous pouvez enfin contacter l'équipe du site Après prof, qui est spécialiste de la seconde carrière des enseignants.