Essences de bois adaptées pour la conception d'étagères de conservation

Question

Bonjour,
Une bibliothèque de notre université doit être rénovée prochainement. Le pôle patrimoine me demande de leur fournir une liste des bois compatibles pour changer quelques étagères ainsi que les traitements à faire et ceux à prohiber.
Pourriez-vous m'aider dans ce dossier ?
Par avance merci.

Réponse

Date de la réponse :  11/12/2015

Votre voulez savoir quels sont les essences de bois les mieux adaptées pour la conception d'étagères de conservation.
Vous cherchez également des recommandations concertant le traitements du bois.

Le Manuel du patrimoine en bibliothèque formule les recommandations suivantes en matière de rayonnages :

« Les fournisseurs spécialisés proposent aujourd'hui essentiellement, pour la conservation, des mobiliers en métal galvanisé. Ce matériau, qui doit toujours être recouvert d'un enduit et ne doit pas être mis directement au contact des docu­ments, a de nombreux avantages : facile à nettoyer, il est très lisse, ce qui évite le risque d’abîmer les livres lors des frottements dus à leur déplacement. En cas d'incendie, il peut se déformer sous l'effet de la chaleur. Il est préférable d'acheter un matériel ayant déjà fait ses preuves, en particulier pour ce qui concerne la peinture. Une peinture mal adaptée risque d’adhérer aux livres plutôt qu'au support. C'est un risque que l'on ne court qu'en cas de conception spéciale de matériel, par exemple dans le cas d'un projet de construction de bibliothèque « clef en main », intégralement confié a un cabinet d'architecture, mobilier compris. Dans ces cas précis, un cahier des charges doit encadrer le choix ou la conception du mobilier. (...)
Les spécialistes ne sont pas tous d'accord sur l'utilisation des rayonnages en bois. D'un coté, le bois est un matériau tampon, qui participe à la régulation de l‘environnement. Toutefois, les traitements subis par le bois sont très importants et certains sont particulièrement nocifs. C'est pourquoi il est fortement déconseillé d'utiliser des rayonnages de bois pour construire de nouveaux rayonnages, à cause des risques suivants :
- les étagères, si elles ne sont pas poncées très finement, présentent un risque d'abrasement, de formation d'échardes qui abîmeront irrémédiablement les livres. Un bois souple et trop vert sera impossible a poncer suffisamment pour éviter tout danger aux reliures (…)

- certains composants du bois, en particulier la lignine, les peroxydes et les graisses, peuvent migrer sur les photographies ;
- le bois est un aliment dont sont friands certains insectes. Le traitement qui peut lui être appliqué n'a pas d'action rémanente. Le risque d'infestation existe partout. Il serait très difficile de stopper une attaque d'insectes, d'autant plus que la surveillance des magasins n'est pas toujours assurée. »
Source : Manuel du patrimoine en bibliothèque. Sous la direction de Raphaële Mouren. Éd. du Cercle de la librairie, 2007 (pages 148-155)

Pour des conseils plus précis, vous pouvez contacter :

Vous pouvez également solliciter l'avis de spécialistes du patrimoine des bibliothèques via la liste de discussion Bibliopat.

Pour information, nous vous signalons deux autres ressources consultées en vain :