Fermeture de bibliothèques et mise en place de nouveaux services

Question

Bonjour,
Je suis bibliothécaire. Je travaille pour un réseau de 24 bibliothèques (milieu rural). Des annonces de fermetures sont envisagées pour les plus petites et on nous demande de réfléchir à la mise en place de nouveaux services à la place. Auriez-vous des pistes à fournir ?
Cordialement

Réponse

Date de la réponse :  02/05/2018

Avant toute chose, nous vous informons que le service Eurêkoi de la Bpi nous a transmis votre question dans le cadre d'un partenariat entre nos deux services.

Vous êtes bibliothécaire et travaillez dans un réseau de 24 bibliothèques en milieu rural. Il est envisagé de fermer les plus petites bibliothèques du réseau et on vous demande de proposer de nouveaux services pour compenser ces fermetures. Vous cherchez des pistes.

Tout d'abord, nous vous rappelons que la Médiathèque départementale des Deux Sèvres a pour rôle d'accompagner les bibliothèques du département dans leurs projets. N'hésitez pas à faire appel à leur expertise.

La fermeture de bibliothèques rurales pose la question du maillage territorial en matière de lecture publique. Sur cette question nous vous invitons à consulter les travaux de la Commission ABF Bibliothèques en réseaux et plus particulièrement un document intitulé "Un maillage territorial à la mesure des populations" que vous trouverez dans la boîte à outils que nous vous invitons à consulter. Pour pallier l'absence de bibliothèques sur un territoire, ce document cite plusieurs possibilités :

"Pour un maillage plus fin encore, des points d'accès au réseau :

75% des Français accèdent aux principaux services de la vie courante en moins de 7 minutes. Envisager une couverture très fine du territoire est possible aussi en matière de lecture publique. Il s'agit alors d'assurer à la population un accès plus ou moins élaboré au réseau des bibliothèques et à ses collections, par un système de points-relais ou de bibliothèque mobile, conçu éventuellement en partenariat (bibliothèques départementales, structures régionales pour le livre, etc.).

- Le point-relais : ancré à la mairie ou dans tout autre lieu actif sur la commune, le point-relais dans sa forme minimale permet à chaque habitant de bénéficier d'une aide pour l'accès aux ressources documentaires du réseau. Outre un simple accès à internet et donc au catalogue en ligne du réseau des bibliothèques, il offre à l’usager l’assistance d’une personne ressource formée à l’utilisation du portail et à la recherche documentaire. Les documents demandés peuvent alors être acheminés dans la bibliothèque la plus proche, voire au point-relais selon les possibilités logistiques. La personne ressource est également capable de donner tous les renseignements utiles sur le fonctionnement du réseau.

A mi-chemin entre ce service minimum et la bibliothèque de proximité, d’autres formules se développent, en lien avec des lieux de vie collective, d’autres services publics ou encore des lieux ressource ou de passage. Selon la taille des communes, leur caractère urbain, péri-urbain ou rural, les possibilités ne manquent pas de s’adosser à l’existant pour proposer aux habitants collections, horaires et services réduits mais adaptés : crèches, écoles, agences postales, épiceries, etc. peuvent ainsi être mises à contribution pour n’oublier personne dans une offre fine d’accès aux ressources du réseau, comme le montre l’exemple des Espaces lecture de la ville de Rennes ou celui des relais lecture du Havre.

Les maisons de services au public enfin peuvent être une opportunité supplémentaire pour renforcer le maillage. Expérimentées depuis 2006, elles peuvent en effet intégrer à la palette des services proposés un point d'accès aux livres et autres supports, avec un petit stock tournant et la possibilité de réserver sur le réseau.

- La bibliothèque mobile : les bibliothèques font preuve d'imagination et peuvent diffuser leurs collections par des systèmes plus ou moins légers, de sorte qu'un échantillon plus ou moins large de ressources peut alors venir servir les habitants au plus proche de chez eux. On peut citer : malle proposant une sélection de livres ou un mélange de livres et de ressources numériques (le Kit@lire, bibliothèque numérique nomade mise à disposition par le Centre du livre et de la lecture de l'ex-région Poitou-Charentes) ; médiabus proposant des documents multi-supports dans chaque commune ne disposant pas de bibliothèque (ainsi sur le réseau de la communauté d'agglomération de La Rochelle)."
Source : Un maillage territorial à la mesure des populations, ABF, mars 2017.

A Grenoble, la bibliothèque des Relais lecture propose ses services à "toutes structures collectives grenobloises : établissements scolaires, équipements petite enfance, centres de loisirs et de vacances, organismes de formation, lieux d'accueil, foyers, comités d'entreprise, associations", pour proposer des prêts de documents. Parmi ces différents services, elle propose : 
- une "aide à la constitution de points-lecture dans les collectivités".
-
des "actions d'information sur la lecture en direction des relais (éducateurs, formateurs, moniteurs, responsables d'associations).
de "l'action culturelle : projets d'animation à construire en partenariat (clubs lecture, rencontres, contes...)."
mais aussi un service de portage à domicile pour les Grenoblois à mobilité réduite.

Pour aller plus loin :