Les artothèques en France

Question

Bonjour,
Je suis membre de Arts To Talk, collectif créé en juin 2018 œuvrant pour l'ouverture d'une nouvelle artothèque à Valence (26000). Pour situer brièvement le contexte, une artothèque a existé à Valence jusqu'en 1996. Elle était gérée par la bibliothèque municipale. Depuis, 756 œuvres dorment dans les réserves de cette bibliothèque, aujourd'hui devenue médiathèque de l'agglomération Valence Romans. Le futur déménagement de cette structure a alerté le public : que vont devenir ces œuvres ?

Actuellement, même si une réflexion a été engagée par la municipalité, rien n'est prévu. Les travaux qui seront livrés en 2020 ne prévoit aucun espace qui permettrait de faire revivre ce fonds, ni même de les conserver semble-t-il.

Lors d'un premier entretien avec la municipalité, il est demandé au collectif Arts To Talk de présenter une étude plus approfondie et un projet complet. Un des points pour lequel nous ne parvenons pas à trouver de réponse : Aujourd'hui, combien d'artothèques existent en France ? Parmi celles-ci, combien sont publiques ? Combien d'artothèques publiques ont fermé ? Combien d'artothèques associatives ou privées ont fermé ? Avez-vous ces réponses ?

Sinon, vers qui pourrions-nous nous orienter pour les obtenir ?

Autre point : La municipalité affirme qu'il s'agit d'un fonds privé et que, même si ce n'est pas pour l'instant la solution envisagée, elle peut le vendre si elle le souhaite. Pour l'information que nous avons, ce fonds a été acquis grâce à l'aide de l'État dans les années 80. D'après ce que nous trouvons sur Internet, il s'agirait d'un fonds public, transférable mais donc inaliénable. Pouvez-vous me confirmer cela ? Enfin, si d'autres questions restent sans réponse, puis-je me tourner à nouveau vers vous ?

Bien cordialement,

Réponse

Date de la réponse :  04/12/2018

Vous êtes membre de Arts to Talk, collectif qui œuvre pour la réouverture d'une artothèque à Valence.

 

Vous voulez connaître le paysage des artothèques en France : le rapport du Ministère de la Culture de 2016 fait le point sur la question :
Étude l'artothèque comme média : Les artothèques : une expérience originale de démocratisation de l'art dans un écosystème artistique en recomposition. Ministère de la Culture, 2017.

 

Comme vous pouvez le lire dans le rapport du Ministère de la Culture, il existe de nombreuses formes d'artothèques. Par exemple, le reportage de France 3 Occitanie nous présente l'artothèque Pousse-Cailloux créée par Noémi Valdelièvre dans l'Aude mais il en existe bien d'autres.
Nous n'avons pas trouvé d'informations sur les fermetures d'artothèques et les suites qui y sont données.

 

Pour des renseignements précis, nous vous recommandons de contacter Madame Annie Chèvrefils-Desbiolles (01 40 15 73 95), auteur du rapport sur les artothèques.

Vous pourriez également prendre contact avec l'ADRA (association pour le développement et la recherche sur les artothèques) : Contacts- ADRA
 

Le fonds de Valence semble public puisqu'il a été acquis par la municipalité avec l'aide de l'État dans les années 80. Toutefois, à ce sujet,  nous vous recommandons de prendre contact avec le conseiller arts plastiques de la DRAC Rhône-Alpes.

 

Vous pouvez également contacter Madame Christelle Petit ( christelle.petit@ens-lyon.fr ) qui connaît bien la question et dont vous citez le mémoire sur les artothèques en Rhône-Alpes.

Nous vous suggérons aussi d'appeler l'artothèque de la Bibliothèque municipale de Lyon au 04 78 60 18 91 qui pourra vous faire partager son expérience et vous conseiller.