Normes relatives à l'implantation du mobilier dans une bibliothèque

Question

Bonjour,
j'aurais souhaité savoir quels étaient les textes qui régissaient les normes relatives à l'implantation du mobilier dans une bibliothèque. Par exemple : quel espacement entre les rayonnages (accès fauteuils roulants) hauteur maximale des rayonnages etc. Merci

Réponse

Date de la réponse :  18/02/2009

A notre connaissance, en ce qui concerne l’aménagement des rayonnages, il n’existe pas de normes mais des recommandations.

En ce qui concerne les bibliothèques de lecture publique, Bertrand Calenge indique en 2006 (ouvrage mentionné plus bas) que l’ouvrage de référence est une publication de la Direction du livre et de la lecture datant de 1996 :

-Grunberg, Gérald, Bibliothèques dans la cité : guide technique et règlementaire, Le Moniteur, 1996, Cote enssib 022 BIB
Voyez notamment p. 119 : "Stockage en libre accès" : la hauteur des rayonnages est liée à la visibilité, mais doit également tenir compte de la hauteur de prise : soit 1,60 à 1,70 m.
p. 180 : "La hauteur des rayonnages" : "La hauteur totale de la structure ne doit pas excéder 1,90 m, la tablette supérieure à 1,60 m (...), la tablette la plus basse à 35 ou 40 cm du sol."
p. 212 : "Les circulations" : l'espacement minimum doit être de 1,40 m, mais il est recommandé de prévoir 1,60 m, voire dans les allées principales, 1,80 m, ce qui permet à deux handicapés de se croiser.
Concernant l'espacement entre les rayonnages pour le passage d'un fauteuil roulant , p. 169 : "La largeur minimale de circulation pour un fauteuil roulant est de 0,90 m entre paroies continues. Ponctuellement, elle ne descendra pas en deçà de 0,80 m."

La Direction du livre et de la lecture a également édité un livre sur le handicap :

-Direction du livre et de la lecture, Bibliothèques publiques & personnes handicapées, Paris : Ministère de la culture, 1996, cote enssib 027.4 FRA
p. 17 : "Nous recommandons une hauteur maximale du dernier rayonnage à 1,50 m et minimales à 0,30m"
Nous n'avons pas trouvé dans ce livre de recommandation concernant l'espace minimum entre les rayonnages.

Bien que plus anciennes, les recommandations du programme indicatif pour la construction des bibliothèques municipales publiées par la Direction du Livre en 1984 sont également souvent citées :

-Bibliothèques municipales, construction, équipement, Paris : Ministère de la culture, Direction du livre et de la lecture, 1984, cote enssib 022.314 FRA
Voir p. 29 : un tableau présente les surfaces des différentes aires d’activités.
En section adulte, la hauteur maximale des rayonnages est fixée à 1,90 m et l’espacement des rayonnages varie selon qu’il s’agit d’un espace de prêt (3m d’axe en axe) ou d’un espace de consultation (2 m d’axe en axe). L’"axe" mentionné correspondant à la partie médiane des meubles, il faut donc déduire la largeur des tablettes de chaque côté pour obtenir la largeur de l’espace de circulation réel.
En section enfants, la hauteur maximale des rayonnages est de 1,70 m et l’espacement recommandé entre les rayonnages est de 3 m pour l’espace de prêt et 2 m pour l’espace de consultation.
En section discothèque, la largeur de passage recommandée est de 2,10 m.

Les ouvrages que nous vous conseillons dans notre réponse sont consultables à la bibliothèque de l’enssib. Si celle de votre université ne les possède pas, elle pourra vous les procurer, auprès de nous ou de tout autre établissement d’enseignement supérieur, au titre du Prêt entre Bibliothèques (PEB). Renseignez-vous sur ses modalités à l’accueil de votre bibliothèque.

Principaux autres ouvrages, signalés dans leur ordre chronologique de parution :

-Gascuel, Jacqueline, Un espace pour le livre : guide à l'intention de tous ceux qui construisent, aménagent ou rénovent une bibliothèque, Éd. du Cercle de la librairie, 1993, Cote enssib 022 GAS
Cet ouvrage est très détaillé en ce qui concerne l’aménagement des rayonnages.
p. 116 à 121 : "Dimension des étagères" : la largeur varie généralement de 0.22 à 0.30 m
p. 121 à 126 : "Allées de circulation" : l’auteur mentionne la norme Afnor NF P 01 101 « Dimensions de coordination des ouvrages et éléments de construction »
p. 116 : un tableau présente les espaces dédiés aux différentes fonctions : l'auteur distingue les allées de desserte des allées de circulation (dont les espaces doivent être majorés de 20 %)
L’unité de passage est fixée à 0,90 m, mais l’auteur recommande de la doubler quand les épis des rayonnages sont longs.
p. 165 : les épis de doivent jamais dépasser 6 ou 7 m de linéaire.
p. 167 : la largeur des allées doit être au minimum de 0,90 et doit être de 1,50 m si l'on souhaite permettre le croisement de chariot ou de fauteuil roulant.
p. 207 : "Rayonnages de magasin" : l'auteur évoque les normes allemandes RG 61414 et ZH 11428

-Chaintreau, Anne-Marie, Votre bâtiment de A à Z : mémento à l'usage des bibliothécaires, Paris : Cercle de la librairie, 2000, Cote enssib 022 CHA
p. 49 : en ce qui concerne la charge au sol, la norme Afnor NF P 06-001 juin 1986 fournit des indications pour les bibliothèques (400 kg/m2) qui sont selon l’auteur insuffisantes aujourd’hui car cette valeur a été fixée en 1950, à une époque où les salles de lecture contenaient peu de documents.

-Calenge, Bertrand, Les petites bibliothèques publiques, Éd. du Cercle de la librairie, 2006, Cote enssib 027.4 CAL
p. 141 : 1,40 m entre deux rayonnages (libre-accès) ainsi qu’entre les tables et les rayonnages.
p. 144 : « Côté adulte, on prévoira une hauteur maximale de 2 m (5 à 6 étagères) pour 1 rayonnage simple face, 1,50 ou 1,75 m (3 à 5 étagères) pour un rayonnage double face ; côté enfants, ces dimensions seront ramenées à 1,75 m et 1,50 m voire 1,20 m.»

Par ailleurs, nous vous rappelons que les principaux interlocuteurs lors d' un projet de construction de bibliothèque territoriale sont la Direction du livre et de la lecture (DLL, Département des bibliothèques publiques et du développement de la lecture, Bureau des bibliothèques territoriales), les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC) et les Bibliothèques départementales de Prêt (BDP).
Le Bureau des bibliothèques territoriales "développe une double compétence d'expertise et de conseil en matière de construction, d'aménagement et d'aide à la définition culturelle et bibliothéconomique des projets des bibliothèques municipales".
Disponible en ligne : http://www.culture.gouv.fr/culture/dll/deplect.htm (consulté le 17 février 2009)
-Les BDP proposent des recommandations pour les créations de bibliothèques.
Voici par exemple les recommandations du conseil général du Maine et Loire en ce qui concerne le mobilier présentées sur le site de la BDP des Yvelines. Disponible en ligne :
http://www.lecturepublique.yvelines.fr/bdy/documents-primaires/Boite%20a... (consulté le 17 février 2009)
-La BDP des Yvelines signale également une fiche sur les normes de construction :
http://www.lecturepublique.yvelines.fr/bdy/documents-primaires/Boite%20a... (consulté le 17 février 2009)

Pour ce qui est des bibliothèques universitaires, l’ouvrage de référence est le suivant :
-Les bibliothèques universitaires : évaluation des nouveaux bâtiments (1992-2000) / Ministère de l'Education Nationale, Direction de l'enseignement supérieur, Sous-Direction des bibliothèques et de la documentation ; sous la direction de Marie-Françoise Bisbrouck, Paris : La Documentation Française, 2001
p. 41 : allées de circulation au minimum de 1,30/1,40 m
« Les allées de circulation entre les collections et les tables de consultation doivent également être bien dimensionnées (2 m au moins) pour préserver la concentration des lecteurs ».

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : La bibliothèque : organisation et environnement : Bâtiments