Offre actuelle VOD

Question

Bonjour,
Je souhaiterais trouver une étude récente sur les fournisseurs de VOD en bibliothèque, une sorte de benchmarking.
Je vous en remercie vivement.
 

Réponse

Date de la réponse :  20/10/2017

Vous cherchez une étude récente sur les fournisseurs de VOD en bibliothèque.

Dans un manuel récent sur le cinéma en bibliothèque, Jean-Yves De Lépinay propose un article sur "Les offres et les enjeux de la VOD en bibliothèques" (malheureusement ce livre est encore en commande à la bibliothèque de l'Enssib, et nous n'avons pas pu le consulter) :
Du cinéma en bibliothèque. ABF - Images en bibliothèques, 2017. Présentation

Par ailleurs, l'association Réseau Carel (Coopération pour l’Accès aux Ressources numériques en bibliothèques) propose une liste de plateformes de vidéo à la demande avec lesquelles elle a négocié une offre pour les bibliothèques.

Le compte-rendu d'une journée d'étude récente sur le Cinéma en bibliothèque évoque ainsi l'offre VOD :

"... Le CNC soutient le développement de quatre plateformes au contenu artistique affirmé : Les Mutins de Pangée (coopérative proposant des films militants, une très bonne éditorialisation, des cycles thématiques), Cinétek (classiques du cinéma, avec 34 réalisateurs associés qui proposent chacun 50 titres), Nowave ( une thématique chaque mois, des films présentés par des personnalités, des inédits sortis en festivals) et Tenk (créée en 2016, dédiée au film documentaire et dont le nombre d'abonnés a été multiplié par six après six mois d’existence. Cette plateforme connaît aujourd'hui des perspectives de développement pour le monde francophone). Malheureusement, ces offres de qualités ne sont pas proposées aux collectivités.
Selon l'enquête de l'Observatoire du Service du livre et de la lecture de 2014, 30% des bibliothèques ont des ressources numériques. 41% d’entre elles ont des ressources numériques images et son (soit environ 860 bibliothèques françaises), mais cette estimation ne précise pas la part de VOD. Les exemples de Grenoble, d’Angoulême et de l’Université Paris 8 reflètent bien la diversité des trois acteurs du marché de la VOD en bibliothèque. Deux de leurs fournisseurs historiques (CVS et l’ADAV) ont élaboré des offres spécifiques. Le troisième opérateur « la Médiathèque numérique », rassemblant Arte VOD, Universciné et intégrant le catalogue de la BPI « Les yeux doc », domine ce petit marché avec près de la moitié des établissements abonnés.
L’offre Adavision ne propose pas de nouveauté mais elle permet de choisir les films à voir, d'insérer des films locaux et des conférences en ligne : « des ressources locales qui fonctionnent très bien », précise Marion Didier (chargée de mission cinéma pour les bibliothèques de Grenoble). En revanche, à la médiathèque l’Alfa d’Angoulême, c’est l’offre de consultation et de projection de cinéma sur place qui est un succès dans cet établissement pensé comme un troisième lieu où l’on se sent « chez soi ». Pour l’instant, l’offre VOD via CVS est nouvelle et la médiation numérique, encore une « terre inconnue » précise sa directrice Mathilde Garçin."

Enfin, sachez que l'Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 films classiques et contemporains - mais a priori, cette offre est réservée aux "instituts français, centres culturels, alliances françaises, services de coopération et d’action culturelles des ambassades (SCAC) et aux structures locales partenaires ayant l’appui de la coopération éducative".

Pour plus de précisions, vous pouvez contacter l’association Images en bibliothèques (qui propose un court dossier sur la vidéo à la demande).

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter :