Profil des agents de bibliothèque en BM

Question

Bonjour !

M'intéressant au métier de bibliothécaire, je consulte fréquemment les offres d'emploi en Bibliothèque municipale, pour constater que les compétences demandées sont très régulièrement un intérêt et une capacité à mener de la lecture publique, de faire des accueils de groupes, à travailler avec la petite enfance, à savoir organiser de l'animation culturelle.

Ma question est la suivante : existe-t-il des postes en BM où cet aspect d'animateur est moins mis en avant, et par exemple centré sur les tâches matérielles telles que l'acquisition, le catalogage, le magasinage, le renseignement en salle ? Ces deux profils me semblent différents. Ou alors la polyvalence (logistique et animation) est-elle déterminante et vitale dans le recrutement des agents de BM ?

Merci d'avance. :-)

Réponse

Date de la réponse :  17/07/2018

Vous avez constaté en parcourant des annonces d'emploi en bibliothèque municipale que ce sont les compétences en matière de médiation du livre mais aussi du numérique, qui sont les plus recherchées alors que les compétences techniques et documentaires (acquisition, catalogage, recherche documentaire) passent au second plan.
Vous souhaitez savoir s'il existe encore des profils de postes uniquement centrés sur les tâches techniques et documentaires ou si une certaine polyvalence des personnels est exigée actuellement.

Votre question porte sur l'évolution du métier de bibliothécaire. Nous vous invitons à consulter l'ouvrage intitulé Les métiers des bibliothèques paru en 2017 et notamment sa longue introduction par Nathalie Marcerou-Ramel, conservatrice des bibliothèques. Elle y recueille l'avis de plusieurs professionnels, ces propos pourront vous intéresser (p.23)  :

"Les compétences traditionnelles des bibliothécaires en matière de techniques bibliothéconomiques (capacité à cataloguer, indexer, rechercher des documents) évoluent, dans un contexte marqué par l'unification des techniques documentaires par le numérique et leur partage en dehors des métiers dont elles constituaient autrefois le coeur. Mais elles ne disparaissent pas : Philippe Marcerou  parle d'un "glissement de fonctions". Jean-Claude Utard insiste également sur l'importance que conserve, pour nos métiers, la maîtrise des techniques de recherche, d'analyse et de validation de l'information. Mais ces techniques ne sont plus l'apanage du seul bibliothécaire : elles doivent, comme nous l'avons montré précédemment, être partagées, transmises aux usagers. [...]
Carole Letrouit pointe que les personnels de bibliothèque manquent encore de formation dans certains domaines : technologies du Web, méthodes d'interaction avec les usagers. Or, comme le souligne Hervé Le Crosnier, l'écosystème numérique s'appuie sur une technique complexe : il préconise une formation de base en informatique, en édition, en prise d'images, en complément de la formation professionnelle des bibliothécaires pour acquérir un "sentiment de sécurité"."

Source : Les métiers des bibliothèques. Sous la dir. de Nathalie Marcerou-Ramel. Éditions du Cercle de la librairie, 2017. Sommaire en ligne.

Cela dit, il existe encore des postes de catalogueur, d'acquéreur, et la fonction accueil - renseignement bibliographique est toujours d'actualité, mais depuis plusieurs années, la bibliothèque s'est peu à peu décentrée des collections, pour se centrer sur les publics, elle recrute donc moins ses personnels sur des compétences bibliothéconomiques classiques que sur des compétences liées à la médiation des collections. Vous en trouverez une illustration dans la façon dont la bibliothèque municipale de Grenoble formule ses missions.
 

Voici quelques lectures qui vous permettront d'approfondir le sujet :