Quels sont les critères qui permettent de ifférencier une archive ouverte d'une bibliothèque numérique?

Question

Quels sont les critères qui permettent de ifférencier une archive ouverte d'une bibliothèque numérique?

Réponse

Date de la réponse :  16/03/2010

1- Les bibliothèques numériques

Nous vous proposons de consulter une réponse que nous avons déjà fournie sur "les différences entre une bibliothèque électronique, une bibliothèque numérique et une bibliothèque virtuelle" : http://www.enssib.fr/questions-reponses/une-question-11222 (consulté le 16 mars 2010)

Il n'y a en fait pas de définition claire, de consensus sur la notion de bibliothèque numérique. Nous vous présentons trois types de bibliothèques numériques qu'on peut distinguer :

- version globale : selon cette acception, une bibliothèque numérique est un ensemble de documents rendus disponibles en ligne, quel qu'en soit la nature. Il s'agit du concept de bibliothèque lui-même (collections organisées de documents) accessible sous forme numérique en texte intégral. Vous pouvez ainsi trouvez des bibliothèques universitaires qui, sous le terme de "bibliothèque numérique", proposent l'accès à toute leur documentation numérique.
Ainsi le SCD de Bourgogne propose l'accès, sous ce libellé, "à plus de 10 000 revues en ligne, à plus de quinze bases de données dans les disciplines enseignées à l’Université de Bourgogne, à des documents en texte intégral, à des livres électroniques" :
SCD de Bourgogne. Bibliothèque numérique [en ligne]. Disponible sur : http://scd.u-bourgogne.fr/Bibnumerique/default.htm (consulté le 16 mars 2010).

Voyez aussi l'article suivant :
Figoblog. Qu'est-ce qu'une bibliothèque numérique ? [en ligne]. Disponible sur : http://www.figoblog.org/node/263 (consulté le 16 mars 2010).

- version patrimoniale : selon cette acception, une bibliothèque numérique met à disposition des copies numériques de documents anciens, sous format image (Gallica a commencé ainsi) mais de plus en plus en format texte (c'est-à-dire souvent image de la page + texte caché, permettant des recherches), après opération de numérisation, avec ainsi une visualisation du document à l'identique. Gallica en est l'exemple le plus connu :
BNF. Gallica [en ligne]. Disponible sur : http://gallica.bnf.fr/ (consulté le 16 mars 2010).

- version textuelle : la bibliothèque numérique peut aussi être constituée de documents directement collectés dans leur forme numérique, comme c'est le cas de la bibliothèque numérique de l'enssib, qui fournit des documents en texte intégral : mémoires d"étudiants, rapports institutionnels, actes de colloques :
Enssib. Bibliothèque numérique [en ligne]. Disponible sur : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/ (consulté le 16 mars 2010).

Ces trois grands types de bibliothèques numériques se retrouvent sous la même appellation.

Vous trouverez une liste de bibliothèques numériques à l'adresse suivante :
Bibliopedia. Bibliothèques numériques [en ligne]. Disponible sur : http://www.bibliopedia.fr/index.php/Bibliothèques_numériques (consulté le 16 mars 2010).

2 - Les archives ouvertes

Définir les archives ouvertes est relativement plus facile. Il s'agit de bibliothèques numériques de type "textuel" dans notre typologie, qui reprennent des documents nativement numériques. Le terme "archives" est à prendre au sens de "répertoire, entrepôt". La spécificité des archives ouvertes relève de la nature des documents : il s'agit d'articles de scientifiques, dans les versions pre- ou post-print. Ces archives peuvent être institutionnelles (tous les articles des chercheurs de l'université, comme HAL Paris Tech, http://hal.archives-ouvertes.fr/PARISTECH) ou thématiques (articles centrés sur une discipline, avec la première archive, http://arxiv.org/, en physique).

Les archives ouvertes sont des éléments du mouvement du libre accès aux publications scientifiques :
MESR - DGES. Archives ouvertes et archives institutionnelles des établissements d'enseignement supérieur et de recherche [en ligne]. Disponible sur : http://www.sup.adc.education.fr/bib/Acti/AO/ao.htm (consulté le 16 mars 2010).

Enfin, qu'il s'agisse de bibliothèques numériques ou d 'archives ouvertes, les deux types d'outils peuvent répondre à des normes spécifiques, comme l'OAI-PMH, initialement développé pour faciliter l'interopérabilité des archives ouvertes.

Les éléments de différenciation résident donc plutôt dans la nature des documents déposés.

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Traitement de l'information : Informatique documentaire, Traitement de l'information : Numérisation,
Collections : Ressources Numériques