Réseaux sociaux littéraires et bibliothèques

Question

Actuellement étudiante en DEUST Métiers des bibliothèques et de la documentation, je prépare un dossier sur les usages que peuvent faire les bibliothèques des réseaux sociaux littéraires tels que Babelio ou Entreelivre par exemple.
Les sources d'information que j'ai déjà pu exploiter sont assez minces, auriez-vous d'autres pistes ? En vous remerciant par avance.

Bien cordialement.

Réponse

Date de la réponse :  21/02/2014

D'après nos recherches, il existe peu de documents français récents sur l’enrichissement des catalogues à l'aide des réseaux sociaux littéraires. Par exemple, cette synthèse d'Alexandre Lemaire, relayée sur Bibliobsession, date de 2010 :
- Bibliothèques et réseaux sociaux littéraires, où en est-on ? http://www.bibliobsession.net/2010/05/05/bibliotheques-et-des-reseaux-so...

1. L’utilisation des réseaux sociaux littéraires par les bibliothèques

Deux billets récents d'Anne-Laurence Margérard (enssibLab) proposent un survol des réseaux sociaux littéraires et des catalogues enrichis :
- Quand les médias sociaux tiennent lieu de catalogues : http://www.enssib.fr/content/quand-les-medias-sociaux-tiennent-lieu-de-c...
- Quand les catalogues s’enrichissent de fonctions sociales : http://www.enssib.fr/content/quand-les-catalogues-senrichissent-de-fonct...

Vous indiquez avoir consulté le manuel Développer la médiation documentaire numérique (http://mediationdoc.enssib.fr/), et vous aurez donc sans doute repéré l'intérêt de l'article d'Alexandre Lemaire :
- Utiliser et intégrer les réseaux sociaux littéraires pour la médiation documentaire numérique des bibliothèques. Alexandre Lemaire. in Développer la médiation documentaire numérique. Presses de l'enssib, 2012 : http://mediationdoc.enssib.fr/lire-en-ligne/sommaire/iv-interagir-en-lig...

L’interconnexion des catalogues avec les réseaux sociaux est également abordée dans le manuel Bibliothèques 2.0 à l’heure des médias sociaux ; notamment page 173 ; extrait :
"... grâce aux options de partage (de l’URL pérenne de la notice vers les réseaux sociaux de type Facebook ou LinkedIn, ou par mail), l’usager peut signaler le fruit de ses recherches et, de ce fait, devenir prescripteur et propulseur des contenus du catalogue vers d’autres environnements de la Toile. En tant que contributeur potentiel, il est invité à enrichir le catalogue en déposant ses critiques, notations, commentaires ou tags. En outre, les contributions issues des plates-formes dédiées aux communautés de lecteurs – comme LibraryThing ou ses homologues français LibFly ou Babelio3 – peuvent être interconnectées au catalogue."
Source :
- Tour d’horizon des catalogues nouvelle génération. Christine Fleury. in Bibliothèques 2.0 à l’heure des médias sociaux / sous la direction de Muriel Amar et Véronique Mesguich. Éd. du Cercle de la librairie, 2012

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter directement ces différents réseaux sociaux de partage de lectures ; pour une présentation générale : http://www.actualitte.com/reportages/les-reseaux-sociaux-du-livre-en-fra...

2. Un exemple : l'utilisation du service Babelthèque de Babelio

Babelio propose un service d'enrichissement des catalogues de bibliothèque, Babelthèque. La page de présentation de ce service sur le site de Babelio cite la bibliothèque municipale de Toulouse en exemple : http://www.babeltheque.com/
Nous avons identifié deux analyses de cette expérience :
- Pascal Krajewski, qui est à l'origine de cette expérimentation à la bibliothèque municipale de Toulouse, la décrivait sur son blog en 2011 : http://bibliotheque20.wordpress.com/2011/10/27/quelques-retours-sur-babe...
- Un billet a également été consacré à cette expérimentation en 2012 : http://leo.hypotheses.org/9022

3. Pour aller plus loin

Louis WIART prépare une thèse de doctorat sur les réseaux socionumériques de lecteurs et la prescription littéraire sur Internet, sous la direction de Bertrand Legendre et Christian Robin. Il est intervenu à l'enssib lors de la biennale du numérique 2013 ; le support de son intervention est disponible en ligne :
- Louis Wiart. Sur la légitimité de la prescription. Biennale du numérique. enssib, 2013 : http://biennale-du-numerique.enssib.fr/sites/biennale-du-numerique.enssi...

Aux Pays-Bas, l'agence NBD Biblion (née d'une alliance entre bibliothécaires, éditeurs et libraires) a mis en place un réseau social autour des livres, « De boeken salon », qui compte actuellement 25000 membres. Ce réseau social littéraire est évoqué dans l'article suivant :
- Le NBD Biblion. Amandine Jacquet. Bulletin des bibliothèques de France, n° 4, 2012 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-04-0015-003

Marc Maisonneuve (de Tosca Consultants) est spécialiste de l'informatique documentaire ; il a écrit en 2008 un manuel sur les Opacs 2.0 :
- Le catalogue de la bibliothèque à l'ère du Web 2.0 : étude des opacs de nouvelle génération / Tosca Consultants ; rédigé par Marc Maisonneuve. A.D.B.S. Editions, 2008
Marc Maisonneuve a également écrit un article sur les Opacs 2.0 dans le manuel "Le Web 2.0 en bibliothèques" (2009) :
- Les enjeux du web 2.0 pour les bibliothèques. Marc Maisonneuve in Le Web 2.0 en bibliothèques : quels services ? quels usages ? / sous la direction de Muriel Amar et Véronique Mesguich. Editions du Cercle de la Librairie, 2009. Disponible en ligne sur : http://www.toscaconsultants.fr/articles/LES%20ENJEUX%20DU%20WEB%202.0%20...

Cordialement,
Le service Questions? Réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Traitement de l'information : Catalogues, La bibliothèque : organisation et environnement : Partenaires des bibliothèques