Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓

    Les réponses de Marcelle Beaudiquez

    Par Marcelle Beaudiquez, Directrice du développement scientifique et des réseaux BNF

    La fraîcheur des notices

    Concernant la fraîcheur des notices, des mesures énergiques ont été prises en ce qui concerne la base BN-OPALE. L'équipe permanente est repartie à zéro au début de l'année pour traiter le plus rapidement possible la production courante, et l'arriéré de 1995 fait l'objet d'une chaîne distincte pour laquelle une équipe supplémentaire a été constituée. Cela explique que des notices correspondant à des parutions en 1996 apparaissent dans la base plus tôt que des notices correspondant à des publications de 1995.

    Les CD-ROM

    L'idée d'une tarification particulière, notamment pour les petites bibliothèques, correspondant à une périodicité différente, est acquise et Chadwyck Healey France sera prochainement en mesure de faire des propositions commerciales précises. Quant à l'unification des logiciels de pilotage des différents CD-ROM, elle va également être réalisée dès cette année.

    La réutilisation des notices fournies

    La BNF souhaite que les notices qu'elle fournit soient utilisées. Il n'y a donc pas d'obstacle à leur réutilisation à des fins non commerciales. Toute réutilisation commerciale est naturellement soumise à une négociation préalable.

    UNIMARC

    Deux épisodes doivent être distingués. Dans un premier temps, la situation des formats d'échange n'était pas stabilisée en France, avant que le choix d'UNIMARC ne clarifie la situation. La BNF a alors défini un UNIMARC pour les imprimés. Puis une seconde adaptation a été effectuée pour fournir avec la finesse et la pertinence requise les données relatives aux documents sonores, audiovisuels et multimédias. Cette situation n'a pas été modifiée depuis 1994 et ne le sera pas, au moins jusqu'à la mise en oeuvre du nouveau système informatique de la BNF. Cette mise en oeuvre, qui reposera notamment sur un INTERMARC bibliographique unique18, devrait faciliter les conversions. En tout état de cause, il est normal de procéder à des adaptations d'UNIMARC, adaptations que la BNF s'efforce de faire valider par l'IFLA dans le cadre de l'UNIMARC Permanent Committee.

    En ce qui concerne le bloc 9XX, une concertation peut tout à fait s'établir entre la BNF et la FULBI.

    Enfin, le choix d'INTERMARC (A) a été fait pour la fourniture des notices d'autorité car la BNF considère le format UNIMARC autorité comme non satisfaisant en l'état. Cette position pourra être revue si les données du problème évoluent.

    18. Il existe actuellement des variantes en fonction du type de document du format INTERMARC qui est le format de travail de la BNF.