Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓

    Section des livres rares et des manuscrits

    Par Nicole Benhamou, Bibliothèque municipale de Toulouse

    La séance publique de la Section

    Réalisée cette année en collaboration avec la Table ronde sur les journaux», elle a permis de dresser un vaste panorama historique des premiers journaux en Europe.

    Hartmut Walravens (Preussicher Kulturbesitz, Berlin) a décrit les précurseurs des journaux en Europe Centrale, aux XVe et XVIe siècles, nés des échanges incessants entre les cercles dirigeants, politiques, religieux et d'affaires.

    Les diapositives accompagnant l'exposé ont mis en lumière le rôle important des gravures sur bois puis sur cuivre, représentant des faits de guerre, des portraits ou des événements extraordianires dans la diffusion des premiers journaux.

    L'intervention de Pierre Albert (Institut français de Presse, université de Paris-II) a mis en évidence la spécificité de la presse en France au XVIIe siècle, à savoir la prédominance du pouvoir politique.

    Le pouvoir centralisateur, très fort, a dès le début imposé une réglementation des feuilles volantes, exigé un privilège royal et réglementé la Poste royale. En 1631, Richelieu décide de créer un instrument de propagande avec Théophraste Renau-dot, créateur de la Gazette. Celle-ci détient le monopole de l'information politique sur tout le territoire national par le biais des contrats de réimpression concédés aux imprimeurs. Au cours du XVIIesiècle, le Journal des Scavants puis le Mercure galant obtiennent le privilège. Les gazettes étrangères comme la Gazette de Hollande sont autorisées par le pouvoir.

    Jette Drachmann Sollinge (Copen-hague, Danemark) a retracé les premières étapes de la presse Scandinave, Suède et Danemark à l'époque.

    Le premier privilège accordé par le roi du Danemark date de 1634 et en Suède le premier journal apparut en 1645. L'importance des relations avec l'Allemagne, sa proximité géographique expliquent le rôle dominant de la langue allemande dans la presse danoise, davantage tournée vers le reste de l'Europe. La presse suédoise, créée par l'autorité royale et contrôlée entièrement par la censure royale, accordait une place primordiale aux nouvelles de guerre, pendant les périodes d'affrontement entre le Danemark et la Suède.

    Atelier

    La section a organisé un atelier sur le thème la technologie numérique au service des livres rares et des manuscrits".

    Susan Whitfield (British Library, Lon-don) a présenté le projet international «Dunhuang» d'une base de données pour le catalogage des manuscrits chinois et d'Asie centrale.

    Ce projet vise les collections de manuscrits dispersés dans les grandes bibliothèques, la Bibliothèque nationale de Chine, la British Library, la Bibliothèque nationale de France (Fonds Pelliot) et l'Institut des études orientales à Saint-Péters-bourg).

    Deanna B. Marcum (Commission on preservation and acces Whashington DC, USA) a traité de la "Redécouverte des collections spéciales : l'influence technologique sur les institutions culturelles». Elle a mis en évidence le rôle moteur que peut jouer la technologie numérique dans le projet de «Bibliothèque nationale numérique sur l'histoire américaine lancée à l'automne 1995 par la Bibliothèque du Congrès et l'université de Berkeley (Californie).

    Win-Shin Chiang (Research libraries group, Mountain View, California) a présenté le projet de collection numérisée "Studies in Scarlet : marriage and sexuality in the USA and the Great Britain : 18151914». Cette époque particulière a été choisie du fait de l'impact profond sur l'institution de la famille des changements politiques, économiques et sociaux survenus alors.

    Le Groupe des bibliothèques de recherche (RLG), composé de 7 institutions, réunira au terme d'un projet de deux ans des matériaux incluant des textes de lois, des rapports de procès célèbres ou non, des articles de journaux, des correspondances, des biographies et des travaux littéraires.

    Il contiendra plus de 350 000 images numérisées liées aux notices bibliographiques de la base de données RLIN