Indexation

Question

Bonjour,
Tout d'abord je voudrais vous dire un grand merci pour ce site internet et cet espace d'échange et de liberté entre professionnel. C'est une ressource toujours très utile.

"Donner accès au contenu des documents est un souci partagé par les professionnels de l'information que sont les bibliothécaires. Afin d'aider les usagers dans leurs recherches, ils créent et utilisent des outils leur permettant de décrire de manière précise et concise le sujet traité dans les documents. Ils déterminent ainsi des clefs d'accès supplémentaires à celles créées lors du catalogage (accès auteur, titre éditeur, collection...) : c'est l'indexation" (Le métier du bibliothécaire, p.221)

L'indexation selon le Mémento du bibliothécaire est une indexation systématique qui comme son nom l'indique est basé sur un système. "Un système est un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles. Un système est déterminé par : la nature de ses éléments constitutifs ; les interactions entre ces derniers ; sa frontière, c'est-à-dire le critère d'appartenance au système." Cet ensemble de règle, apprise au fur et à mesure de l'apprentissage du métier, est alors appliqué de façon systématique.

Ma première question est : Existe-t-il un mémoire ou un livre qui regroupe l'ensemble de ses règles ? Une sorte de décalogue du bibliothécaire pour la blague.

Ma deuxième question est : Est-ce qu'il existe une indexation naturelle ? Une indexation qui donnerait de plus nombreuses clefs au lecteur et permettrait à celui-ci de mieux se repérer dans la bibliothèque.

Ma troisième question est : Quelles sont les modalités pour effectuer un M1 recherche à l'ENSSIB ?

Réponse

Date de la réponse :  01/06/2016

Vous voulez savoir quels sont les systèmes d’indexation utilisés par les bibliothécaires.

Une indexation contrôlée repose sur un thesaurus, liste des termes choisis pour représenter les concepts et les sujets dont traite un document (on parle aussi de langage documentaire).

En France, l’indexation des documents se fait principalement à l’aide d’un vocabulaire contrôlé conçu par la Bibliothèque nationale de France, Rameau (Répertoire d'autorité-matière encyclopédique et alphabétique unifié).
Ce langage d'indexation matière généraliste est inspiré de la liste d'autorités de la Bibliothèque de l'Université Laval au Québec, elle-même dérivée des Library of Congress Subject Headings, répertoire des mots matière de la bibliothèque nationale des Etats-Unis.

Il existe également de nombreux thesaurii spécialisés, comme le MeSH (Medical Subject Headings), thésaurus biomédical de référence (dont l'Inserm propose une version bilingue), ou Mandragore, thésaurus iconographique conçu par la BnF pour la description des images.

Pour aller plus loin :

  • Analyse et représentation documentaires : introduction à l'indexation, à la classification et à la condensation des documents. Michèle Hudon. Presses de l'université du Québec, 2013
  • Les langages documentaires. Alexandre Serres. URFIST Bretagne-Pays de Loire, 2003

D’autre part, vous voulez savoir s’il existe une indexation naturelle.

L’indexation libre ne repose pas sur un vocabulaire contrôlé.
On parle de folksonomies pour désigner l'indexation communautaire (ou social bookmarking) sur le web à l’aide de mots-clés (ou «tags»). Actuellement, certaines bibliothèques développent des projets de crowdsourcing, qui peuvent comporter une dimension d'indexation collaborative.

Enfin, vous voulez savoir quelles sont les modalités pour effectuer un M1 recherche à l'Enssib.

Les candidatures en ligne aux masters de l'Enssib sont ouvertes depuis le 2 mai ; les dossiers de candidatures sont examinés par une commission d'admission qui sélectionne les candidats sur leur profil et leurs motivations : Candidatures en master
Comme vous indiquez être intéressé par un master recherche, vous serez probablement intéressé par notre master Histoire, civilisations et patrimoine (HCP) - Cultures de l'écrit et de l'image. précision : Ce master est un master d'histoire : il est ouvert prioritairement aux titulaires d'une licence d'histoire. Une connaissance, même sommaire, du latin est utile et appréciée.
Pour plus de précisions, vous pouvez contacter le service de la scolarité des Masters : scol-masters@enssib.fr