Index des revues

 
  • Index des revues

Handbueh der Weltliteratur von den Anfangen bis zur Gegenwart. 3. Auflage.

1961
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓
    Par J Betz
    Hanns W Eppelsheimer

    Handbueh der Weltliteratur von den Anfangen bis zur Gegenwart. 3. Auflage.

    Frankfurt-am-Main, V. Klos-termann, 1960. In-4°, XIV, 808 p. 26 cm.

    Le Manuel de la littérature mondiale des origines à nos jours, que publie cette année Hanns W. Eppelsheimer chez Klostermann à Francfort-sur-le-Main, mérite à plus d'un titre d'être signalé à l'attention de nos lecteurs. Sa première édition paraissait en 1937 ; en voici la 3e, nouvellement revue et augmentée.

    I1 est intéressant de se reporter à la première préface de l'auteur, reproduite au début de cette 3e édition, pour y trouver quels étaient dès l'origine son but louable et son souci constant : rassembler et classer l'ensemble des oeuvres écrites des peuples civilisés, riches d'une culture, signaler des oeuvres consacrées pour leur valeur et leur rayonnement dans le monde, faire de même pour les grands monuments littéraires ou tout au moins les plus caractéristiques de tous les temps, grouper leurs éditions, leurs traductions ainsi que les travaux les plus importants publiés sur les auteurs et leurs oeuvres en un choix juste parce que objectif et difficile parce que limité, servir enfin un domaine de l'érudition généralement traité en parent pauvre dès qu'il y est question d'histoire littéraire.

    Fruit de longues et laborieuses recherches, la bibliographie qu'Eppels-heimer signale au début de chacun de ses nombreux chapitres, s'inspire, comme il le précise lui-même, des plus récents travaux concernant les genres et surtout les styles littéraires. Comme toute création dans le domaine de la culture est pour lui une fenêtre ouverte sur le monde, il puise ses références dans les manifestations les plus variées de la vie culturelle. Plutôt que de se limiter à une simple juxtaposition de littératures nationales, la recherche stylistique lui a donné une meilleure vue historique de la littérature mondiale, qui aurait été faussée, si elle avait été représentée comme une « littérature des peuples étrangers », à l'exclusion de la littérature allemande, dont le rôle lui parait fort appréciable dans cette osmose intellectuelle qui ne connaît pas de frontières.

    Il y a bien eu en 1947-1950 une 2e édition en 2 volumes de cette importante compilation. Si, à cette époque, elle'eut encore à souffrir de la pénurie d'ouvrages et surtout de travaux étrangers, à consulter dans les bibliothèques allemandes, elle eut essentiellement, dans l'esprit de l'auteur, un rôle humain à jouer, précisément en remédiant à cette insuffisance bibliographique. Depuis lors, le matériel consultable s'est beaucoup augmenté et a pleinement satisfait les désirs de l'auteur, qui, avec cette 3e édition, offre maintenant au chercheur un plus grand ensemble de références, qui ont été améliorées et sélectionnées sous un volume qui n'a pas énormément varié par rapport à la première édition.

    Les grandes divisions du travail bibliographique de H. W. Eppelsheimer concernent les littératures orientales et occidentales. Les premières, avec la zone d'influence est-asiatique, traitent de la Chine et du Japon, abordent ensuite le domaine culturel indien, puis l'ancien Orient et les littératures islamiques. Un nouveau chapitre introduit le chercheur dans les belles lettres de l'antiquité classique. Puis l'érudit trouve à se familiariser avec l'Occident, représenté d'abord par le Moyen Age, avant d'entrer dans l'arène littéraire depuis 1500 jusqu'à nos jours, en autant de chapitres qu'il y a de siècles, et de paragraphes qu'il y a de pays envisagés, le XIXe siècle se trouvant subdivisé en romantisme, réalisme et en la période de 1880 à 1914.

    Chaque tranche de littérature, dans cette vue mondiale des lettres, débute sur un tableau d'ensemble brossé par l'auteur. Ces premières données peuvent être approfondies grâce à des références bibliographiques concernant tous les domaines culturels, des éléments biographiques relatifs aux grands noms de la littérature et d'autres caractéristiques dignes d'être signalées et retenues en matière littéraire.

    L'explication d'un certain nombre de signes et d'abréviations, des indications relatives à la prononciation de certains noms étrangers, une typographie en différents caractères, permettant de différencier la variété des renseignements amassés et présentés par H. W. Eppelsheimer, facilitent au maximum une consultation de cette vaste compilation. L'intérêt de l'ouvrage se trouve encore augmenté par 2 annexes bibliographiques substantielles, où se trouvent des références relatives à la littérature et à l'histoire littéraire en général, à des peuples en particulier ou à des groupes ethniques, à des formes, des genres ou des cénacles littéraires. Un index des auteurs, des anonymes et des concepts littéraires, en un seul ordre alphabétique, mais en une typographie distincte, rend l'utilisation de cet instrument bibliographique encore plus rapide.

    Le travail considérable de H. W. Eppelsheimer est appelé à apporter une aide précieuse à tout érudit désireux d'étudier ou d'approfondir la littérature dans le monde au moyen d'une bibliographie fondée, il est bon de le rappeler, sur les recherches les plus récentes.