Inscrire un livre au dispositif PNB

Question

Bonjour,
J'ai publié un roman sur Kobo et les bibliothécaires de mon quartier souhaitent en faire l'acquisition pour le prêt.
Il semble pour que cela soit possible que je doive l'inscrire au PNB.
Comment dois-je faire ?
Merci.
Cordialement

Réponse

Date de la réponse :  01/02/2017

Vous voulez savoir comment procéder pour vendre aux bibliothécaires de votre quartier un roman auto publié sous forme numérique.

Si vous résidez à Paris, nous vous invitons à contacter le bureau des bibliothèques de la Ville de Paris, qui sera le mieux à même de vous renseigner sur la constitution de son offre de livre numérique.

Cette bibliothèque repose en effet sur le connecteur de Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB), associé à la plateforme BibliOnDemand.
Il est peu probable que les bibliothèques de la Ville de Paris puissent prêter votre livre dans ce cadre s'il n'est pas diffusé par un des fournisseurs associés à BibliOnDemand.
Nous vous invitons à demander confirmation de cet avis auprès de nos collègues des bibliothèques de la Ville de Paris.
 
Si votre livre ne fait pas partie du catalogue d'un éditeur, il sera sans doute difficile de le faire diffuser auprès des bibliothèques.
Pour vous en assurer, vous pouvez contacter des diffuseurs d'ebooks de littérature adulte, comme Publie.net, Immatériel, Numilog ou CyberLibris.
Pour aller plus loin, vous pouvez vous référer au répertoire des diffuseurs de livres numériques proposé par le réseau Carel (Coopération pour l’Accès aux Ressources numériques en bibliothèques) - et en particulier à la liste des diffuseurs de littérature.

Pour information, voilà les ressources que nous avons consultées pour vous répondre :

"Il existe trois types d’offres que les bibliothèques peuvent proposer à leurs usagers : le prêt de livre numérique via un bouquet, celui via les acquisitions et enfin le prêt de liseuses déjà chargées en contenu. Dans le premier cas, la bibliothèque paie un abonnement pour avoir accès au catalogue d’une plateforme (Numilog, CyberLibris, Iznéo pour la bande-dessinée ou encore Publie.net) et le mettre à disposition gratuitement à ses usagers. Les ebooks sont empruntables pour une durée déterminée par la plateforme. En fonction des fournisseurs, les modalités varient. On peut avoir du streaming (en durée limitée), différents formats disponibles, du téléchargement avec chrono-dégradation, etc. Le contenu varie également, même s’il reste assez restreint. Ce type d’offre a été testé par les BDP et est prédominante aux Etats-Unis avec OverDrive.
Dans le cas des prêts de liseuses ayant un contenu, il y a deux options. La bibliothèque achète les liseuses préchargées. Ces ebooks peuvent être copiés dans d’autres liseuses selon un nombre donné. L’inconvénient de cette solution c’est qu’elle prive les bibliothèques de leur rôle de prescription, n’ayant plus de sélection à faire. Si l’application de la deuxième solution, à savoir charger elle-même les liseuses, la débarrasse de ce désagrément, elle est chronophage car demande beaucoup de manipulations. L’avantage de ce système est que la bibliothèque peut passer par différentes sources : catalogues de librairies, sites de téléchargement (pour les œuvres libres de droit)."

"Acteurs et dispositifs d'accès au livre numérique :
L’hétérogénéité des acteurs du livre numérique, dont l’auteur tente une typologie, ne simplifie rien. Les rôles classiques de la chaîne du livre imprimé répartis entre éditeur, distributeur ou agrégateur, libraire et bibliothèque, se brouillent dès lors que s’intercalent les nouveaux prestataires d’entrepôt numérique qui cumulent plusieurs rôles. L’infrastructure technique nécessaire conduit les éditeurs à passer par des plateformes de distribution de livres numériques, constituées en réalité à leur initiative, tel Eden Livres pour les éditions Flammarion, Gallimard et La Martinière. Certains éditeurs deviennent distributeurs, comme Hachette, et certains distributeurs deviennent librairies, comme Numilog, ePagine ou Immateriel.
L’accès au fichier depuis la notice de l’éditeur est stocké dans l’entrepôt – d’où il sera téléchargé ou lu en streaming par le lecteur – et géré directement par le distributeur qui assure les flux comptables et de métadonnées. La majorité des distributeurs s’appuient sur des dispositifs de gestion de flux comme le Hub ­Dilicom, le service interprofessionnel des libraires et des distributeurs – d’accord pour mettre en commun leurs catalogues dans le fichier exhaustif du livre de Dilicom, le FEL. L’objectif est de proposer un seul accès pour connecter l’ensemble des partenaires."