NBI Prime d’accueil

Question

Connaissez vous les conditions afin d’être éligible à la NBI intitulée « Fonction d’accueil exercée à titre principal » lorsque l’on est bibliothécaire dans une ville de plus de 5000 habitants. Merci

Réponse

Date de la réponse :  24/04/2019

Vous êtes bibliothécaire dans une ville de plus de 5000 habitants et vous souhaitez savoir si vous êtes éligible à la NBI intitulée « Fonction d’accueil exercée à titre principal ».

 

Nous vous invitons à consulter la réponse de la Ministre du travail de la solidarité et de la fonction publique à la question n° 80286 de la députée Odette Duriez en 2010 sur les conditions d'attribution de la NBI intitulée "Fonction d'accueil exercée à titre principale : 

Dans la fonction publique territoriale, l'attribution de la nouvelle bonification indiciaire (NBI) est régie par les dispositions du décret n° 2006-779 du 3 juillet 2006 portant attribution de la nouvelle bonification indiciaire à certains personnels de la fonction publique territoriale. Au 3 de l'annexe de ce décret, intitulé « fonctions d'accueil exercées à titre principal », il est prévu d'accorder 10 points d'indices majorés aux fonctionnaires qui exercent à titre principal des fonctions d'accueil du public. Les conditions dans lesquelles s'apprécie la notion d'exercice de la fonction d'accueil « à titre principal », en vue de l'attribution de la NBI ont été précisées par le Conseil d'État dans son arrêt n° 284380 du 4 juin 2007. Il y est notamment indiqué que cette notion doit être interprétée comme réservant la NBI « aux agents dont l'emploi implique qu'ils consacrent plus de la moitié de leur temps de travail total à des fonctions d'accueil du public ». La haute juridiction a également indiqué que, « pour l'application de cette règle, il convient de prendre en compte les heures d'ouverture au public du service, si l'agent y est affecté à des fonctions d'accueil du public, ainsi que, le cas échant, le temps passé par l'agent au contact du public en dehors de ces périodes, notamment à l'occasion de rendez-vous avec les administrés ». Le Conseil d'État précise que cette appréciation ne peut être faite, qu'au cas par cas, en fonction des éléments de fait afférents à l'emploi considéré. En conséquence, si un cadre plus précis est désormais fixé s'agissant de cette notion d'« à titre principal », c'est toujours à la collectivité qu'il appartient de déterminer, au cas par cas, et en fonction des attributions réellement exercées par ses agents, s'ils peuvent bénéficier de l'attribution de cette NBI. Chaque collectivité territoriale, qui charge un fonctionnaire de fonctions mentionnées dans la question, doit ainsi vérifier si l'activité de cet agent en contact avec le public occupe plus de la moitié de son temps de service, et, dans l'affirmative, lui attribuer la NBI prévue à cet effet, à condition qu'il n'en perçoive pas déjà une au titre de ses autres fonctions. Il convient enfin de rappeler que la nouvelle bonification indiciaire est exclusivement réservée aux fonctionnaires, titulaires ou stagiaires, et vient compléter leur traitement indiciaire. Les personnels exerçant les fonctions d'éco-garde ou d'ambassadeur de tri, qui ont la qualité d'agent contractuel, ne peuvent en conséquence percevoir cette NBI, leur rémunération globale étant déterminée par les stipulations de leur contrat.


Source : Question n° 80286 de  Mme Duriez Odette ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche - Pas-de-Calais ) . 13e législature. Assemblée nationale, 5 avril 2011.

 

Un article de la Gazette des communes va dans le même sens : Dans quelles conditions est attribuée la NBI aux personnes exerçant des missions d’accueil du public ? Delphine Gerbeau, lagazette.fr, 3 mai 2012.

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à interroger votre tutelle, ou éventuellement le CDG 33.

 

Pour aller plus loin :