Désherbage en bibliothèque municipale

Question

Bonjour,
En bibliothèque municipale, doit-on obligatoirement effacer toutes traces de propriété de la commune d'un livre désherbé que l'on donne à une association ?
Bien cordialement

Réponse

Date de la réponse :  15/01/2020

Dans le cadre d’un désherbage, vous souhaitez savoir si une bibliothèque municipale doit effacer d’un livre donné à une association toutes traces de la propriété de la commune.


 

Pour commencer nous vous proposons la lecture de ces deux précédentes réponses de notre service à des questions similaires à la vôtre :

Q?R ! Estampille et désherbage, 03/01/2018

Q ?R ! Dons des pilons en médiathèque 26/11/2018


 

Il n’y a pas à strictement parler d’obligations de retirer toutes traces de la propriété de la commune d’un livre qu’une bibliothèque municipale donnerait à une association, lors d’un désherbage. Toutefois, nos différentes recherches aboutissent à l’idée qu’il est impératif de signifier clairement la sortie du document des collections de la bibliothèque :

 

  • La bibliothèque départementale de la Sarthe dans son tutoriel sur le désherbage (octobre 2017), indique page 11 qu’il est préférable sur les ouvrages de :

    rayer le tampon de bibliothèque ou médiathèque et de tamponner «DON – interdit à la revente »

     

  • La médiathèque du Morbihan, dans le numéro 42 de mars 2014 de sa gazette BIBLIOFIL, conseille page 11 de :

     

    - Rayer tous les tampons.

    -Marquer physiquement les documents retirés en apposant un tampon "pilon", ou "retiré des collections" sur la page de titre.

     

  • La médiathèque départementale du Cantal, sur sa page « Gérer le désherbage », recommande également d’apposer :

    Un tampon "exclu des collections" "mis au pilon" ou « réformé » [...] sur la page titre. Le tampon de bibliothèque ou médiathèque doit être rayé.

     

  • Le manuel de Gaudet Françoise, Lieber Claudine et Melot Michel, Désherber en bibliothèque: manuel pratique de révision des collections, Cercle de la librairie, 2013, conseille également page 100 :

    Le tampon « sorti des collections » (ou autre formule identique) est, naturellement, de rigueur. Il servira de justification en cas de dérapage.


 

Pour permettre aux associations auxquelles vous faites don d’ouvrages de pouvoir les revendre dans le cadre de leurs actions, vous préférerez le tampon « retiré des collections », « exclu des collections » ou « sorti des collections » à celui de «DON – interdit à la revente ».


 

Pour élargir, nous vous proposons une sélection de réponses de notre service sur d’autres questions relatives au désherbage :

Q?R ! Désherbage et mutualisation des fonds, 03/01/2020

Q?R ! Rédaction d'un procès verbal de désherbage, 06/12/2019

Q?R ! Désherbage en bibliothèque : associations reprenant des ouvrages sans les revendre, 28/11/2019