Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓
    Par Claudine Belayche
    Janine Cardona
    Chantal Lacroix
    ministère de la Culture et de la Communication, Département des études et de la prospective

    Chiffres-clés 1999

    Statistiques de la culture

    La Documentation française, 2000. - ISBN 2-11-0044985-5. - br. - 15 euros.

    Cet annuaire statistique couvre l'ensemble des domaines de la culture, qu'ils soient, selon le cas, administrés, suivis ou contrôlés par le ministère. On y retrouve donc aussi bien des établissements publics nationaux que des établissements territoriaux ou des entreprises privées.

    Nous nous attacherons aux pages concernant le livre, sans oublier qu'il sera d'autant plus intéressant que l'on pourra le rapprocher des autres supports culturels, dans leurs évolutions, leurs fréquentations... car le livre et la lecture ne sont pas isolés dans les pratiques culturelles !

    Les chiffres de fréquentation des bibliothèques sont là en avant-première pour l'année de référence 1998, et ont l'avantage de proposer, à côté de ceux des bibliothèques municipales et départementales, ceux de la BPI (nombre d'entrées en 1998 évidemment en forte baisse, pour travaux lourds) et ceux de la BnF (collections, très grossièrement estimées, et surtout communications sur place, en baisse sévère pour tous les départements suite au déménagement, aux problèmes d'ouverture du site Tolbiac, etc.).

    Pour les bibliothèques municipales, même si les statistiques détaillées ne seront disponibles que dans quelques semaines, nous noterons les chiffres phares : les horaires d'ouverture continuent de baisser : 19 h 21 en moyenne, avec plus de 30 heures pour les villes de plus de 40 000 habitants, les bourgs de 2 000 habitants faisant évidemment baisser la moyenne !

    Dans les tableaux de fonctionnement, nous serons déroutés par le changement de ratio : dans les dépenses de personnel, le personnel d'État (conservateurs en BMC) est maintenant inclus, ce qui fausse sérieusement les comparaisons d'une année sur l'autre.

    Comparables, les dépenses d'acquisition par habitant, qui passent de 14,01 F à 14,40 F, augmentent légèrement. Mais il faut comprendre tous les supports : cette augmentation absolue de + 2,8 °/o est alors bien faible compte tenu des forts investissements des BMVR, des constitutions de collections de cédéroms... Disons qu'il s'agit d'une stagnation de fait.

    Le taux d'inscrits ne bouge pas significativement : de 18,32 % à 18,40 °/o : pas d'évolution, les chiffres étant à prendre avec une certaine marge d'erreur (échantillon légèrement modifié). Les efforts des collectivités ont du mal à se traduire par un taux de fréquentation nettement en hausse.

    En tout cas, on note un parallélisme net entre les courbes de fréquentation et celles des dépenses d'acquisition : ce n'est probablement pas le seul facteur de fidélisation du public, mais on peut difficilement inférer qu'il lui soit totalement étranger !

    Les statistiques concernant l'édition et le livre, regroupées dans les pages suivantes, confirment ce que Livres Hebdo reprend chaque mois, la production inflationniste du livre : 50 891 titres édités ou réédités en 1998, au lieu de... 31720 il y a dix ans ! Pour un nombre d'exemplaires imprimés de 427 millions en 1998... contre 359 millions en 1988 ! Qui parle de crise dans l'édition ?

    Le chiffre d'affaires de l'édition s'établit malgré tout en hausse : 14 289 millions, au lieu de 11 667 millions en 1988 (+ 25 0/o en dix ans).

    Les droits d'auteur versés aux auteurs représentent 1 545 millions en 1998, contre 1 208 millions en 1988, soit + 20 %, légèrement moins que l'augmentation du CA total.

    Et, pour se dire qu'il reste encore du travail aux bibliothécaires, aux médiateurs et à tous les autres. pour développer la lecture, sachons que, selon les enquêtes pratiques culturelles, 26 °/o des Français de plus de 15 ans déclarent n'avoir lu aucun livre en douze mois, contre... 25 0/o en 1989 ! N'oublions jamais que la lecture n'est pas - pas encore et de loin - une pratique démocratisée !