Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓
    Par Claudine Belayche
    Annie Bethéry
    Jacqueline Gascuel

    Revues et magazines

    Guide des périodiques à l'intention des bibliothèques publiques

    4eéd. - Paris : Cercle de la librairie, 1997. - (Bibliothèques) . - ISBN 2-7654-0679-0. - br. 260 FF.

    Une nouvelle édition de ce manuel devenait indispensable : 7 ans déjà, depuis la 3e édition, et le sujet - revues et périodiques - souffre plus que tout autre d'obsolescence. Merci aux auteurs de tenter à nouveau de faire une sélection, un choix, avec tout ce que cela peut comporter de difficultés, entre les quelque 50 000 titres déclarés vivants au dépôt légal.

    Le plan général de l'ouvrage reste conforme aux éditions précédentes : synthèse historique sur la presse en France, et les moments forts de son développement ; quelques pages sur les régimes législatifs et réglementaires qui ont marqué son histoire, c'est très utile.

    Les quotidiens ne sont traités - rapidement - que dans cette mise en situation historique : les rédacteurs ont fait le choix de ne présenter ni les quotidiens nationaux (à l'exception de l'Equipe), ni les publications d'intérêt strictement local ou régional. J'avoue regretter que les quotidiens nationaux ne soient pas présentés longuement, les enquêtes montrant que plus de la moitié des étudiants ne lisent aucun quotidien national, il n'eût peutêtre pas été superflu de le faire ici, dans un manuel à l'usage de bibliothécaires, mais aussi de professionnnels en formation (bibliothécaires, ou Capes).

    Il est certain que cette partie de l'ouvrage est très rapidement survolée, appelant beaucoup de questions, et peut-être un volume spécifique ?

    Le deuxième chapitre situe la place des revues dans une bibliothèque : traitement bibliothéconomique, dépouillement, utilité, difficultés de conservation et de mise à disposition. Les cédéroms sont très peu mentionnés ; quelques lignes dans l'introduction générale, un peu plus dans l'article de Jacqueline Gascuel. Il me semble que leur apport documentaire, mais aussi de stockage d'information -réutilisable, indexée en texte intégral - valait plus de développements. En particulier, tous les apports dans le dépouillement rendu possible, les repérages en texte intégral,... Le Monde diplomatique est bien décrit, mais bien peu d'autres tout aussi important pour les années qui viennent : La Recherche, L 'Histoire, le Monde, le Journal officiel, ... que de mètres linéaires et de tonnes économisées !

    La deuxième partie, la plus importante, est consacrée à une analyse des titres sélectionnés, fiches signalétiques détaillées, avec prix et adresse e-mail quand elle existe (une première !). Dans la notice critique, selon les rédacteurs, l'analyse sera descriptive ou réellement critique. J'ai parfois eu l'impression qu'elle reprenait trop directement les présentations faites par les éditeurs eux-mêmes... me suis-je trompée ?

    Sélectionner 802 titres sur la masse des publications périodiques n'est pas une mince affaire : pour cela, les deux coordinatrices ont, en suivant grossièrement la Dewey, confié chaque secteur à un bibliothécaire expérimenté dans le domaine. Tout choix comporte une part de subjectivité, je ne tomberai pas dans le travers : pourquoi celui-ci ? Et pas celui-là ?

    Et pourtant quelques remarques :

    • » Je n'ai trouvé nulle part le fort utile Répertoriex (anciennement French periodical index, édition Ponchie) qui dépouille annuellement une centaine de revues françaises ou francophones, pour un prix modique, offrant un maniement très simple pour le lecteur de BP.
    • » J'aurais aimé que, pour chaque revue faisant l'objet d'une édition sur support numérique, cela soit signalé. Dans une véritable médiathèque, une politique d'acquisitions prendra en compte les différents supports de l'information, les comparera, et ajustera l'acquisition aux besoins et aux contraintes de l'établissement.
    • « Quelques apparentements m'ont étonnée : Minute est placée dans les revues satiriques ? j'y aurais plutôt vu Rivarol... mais l'absence de Charlie Hebdo m'ennuie !
    • « Dans un autre ordre d'idée, trouver l'archéologie en art me laisse interrogative : il y a bien longtemps que, en Dewey, mais aussi dans les traitements universitaires, l'archéologie est une science auxiliaire de l'histoire, d'autant que les revues sélectionnées là prennent très rigoureusement le parti de l'historien...

    Des absences importantes : peu de revues sur l'automobile (Auto-plus, l'Argus automobile) pourtant difficilement évitables en BP. De même, les magazines très prisés de jeux vidéo ou jeux électroniques sont totalement inexistants : Consoles plus, joystick, joy-pad, ... qui s'arrachent chez les adolescents, garçons pour la plupart, c'est très dommage.

    Tout ouvrage collectif est une synthèse et montre aussi des subjectivités différentes : c'est un atout.

    • » J'ai eu également une lecture un peu étonnée de deux types de « critiques » : l'une porte sur « Réponses à tout santé (notice 332) : des articles sérieux mais « la présence d'un horoscope enlève de la valeur .,. soit !
    • » Un peu plus loin, sont présentées longuement les revues féminines et de mode, et leur présentation en est dithyrambique, complaisante même, la présence d'horoscopes, « européens ou chinois, de numérologie à toutes les pages, ne gêne en rien le rédacteur...

    Tout cela ne fait que montrer combien les acquisitions sont une tâche difficile, subjective, et qu'elles doivent être l'objet de réflexions réellement collectives. Cet ouvrage se veut un guide, et jamais une prescription, c'est tout son intérêt de nous montrer à voir, à comprendre et à apprendre, sans jamais limiter les curiosités des lecteurs et des bibliothécaires.